Royaume du Maroc

 

Ministère de l’Enseignement Supérieur,

de la Formation des Cadres et

de la Recherche Scientifique

 

Ministère Délégué chargé de la Recherche Scientifique

 

Centre National de la Recherche Scientifique et Technique

 

 

 

 

 

Guide du Réseau Universitaire

 de Physique des Hautes Energies

 

RUPHE

 

 

 

 

 

LOGRUPHE

 

 

 

Edition : 2004

 

 

 

 

SOMMAIRE

 

 

 

 

 

Avant Propos                                                                                               5

 

Présentation du RUPHE                                                                              7

 

         1- Organismes membres                                                                     7

 

         2- Comité de suivi                                                                              7

 

         3- Point focal et secrétariat permanent                                               8

              

Charte du RUPHE                                                                                       9

 

Règlement intérieur  du RUPHE                                                                 11

 

Stratégie du RUPHE                                                                                    17

 

Présentation des équipes de recherche du RUPHE                                      19 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AVANT PROPOS

 

 

 

 

   La création des pôles de compétences constitue une étape importante dans le processus de structuration de la recherche au Maroc. En effet, regrouper au sein d’une même structure, des équipes de recherche travaillant sur des thématiques voisines et complémentaires permet de créer une meilleure synergie et d’optimiser l’utilisation des ressources matérielles.

 

    Depuis plusieurs années, des équipes de recherche en physique des hautes énergies et ses applications travaillent ensemble sur des projets de recherche dont certains ont une portée internationale. Ces équipes partagent également une longue expérience en matière de formations doctorales communes, d’organisation de manifestations scientifiques internationales et surtout d’utilisation commune de matériel scientifique. Les réalisations communes de ces équipes dans le cadre de grands projets de recherche constituent la preuve de leur grand savoir-faire et d’un excellent esprit d’entente et de concertation. 

 

    Dans le but de développer cette expérience commune et lui donner une nouvelle dimension, les physiciens des hautes énergies ont décidé de créer le Réseau Universitaire de Physique des Hautes Energies (RUPHE) : une structure visant à regrouper les compétences marocaines dans le domaine de la physique des hautes énergies et ses différentes applications en médecine, biologie et physique des matériaux. Cette création a été possible grâce à l’appui du ministère délégué chargé de la recherche scientifique et technique.

 

    Le RUPHE se donne pour objectif d’accompagner les différentes équipes dans leurs projets de recherche et aussi d’encourager les nouveaux projets surtout ceux ayant des retombées technologiques et industrielles. Il se définit également comme une structure de coordination permettant aux différentes équipes d’élaborer des projets communs et de les réaliser dans les meilleures conditions.

 

    Le présent document, édité dans le cadre de sa stratégie de communication du RUPHE, donne une idée générale sur ses activités et ses différentes réalisations. Les objectifs du pôle, ses différents organes, ses équipes de recherche ainsi que leurs réalisations scientifiques et sa stratégie scientifique y sont développés.   

 

 

                                                       

 

 

 

 

 

 

 

RESEAU UNIVERSITAIRE DE PHYSIQUE

 

DES HAUTES ENERGIES

 

 

 

1- ORGANISMES MEMBRES :

 

Université Hassan II Aïn Chock : Faculté des Sciences Aïn Chock - Casablanca 

Coordonnateur local : A. HOUMMADA

 

Ecole Normale Supérieure – Casablanca :

Coordonnateur local : B. OUALIFI

 

Université Hassan II Mohammedia : Faculté des Sciences Ben Msik – Casablanca

Coordonnateur local : S. OUASKIT

 

Université Mohamed V : Faculté des Sciences – Rabat

Coordonnateur local : R. CHERKAOUI-ELMOURSLI

 

Centre National de l’Energie, des Sciences et Techniques Nucléaires (CNESTEN) :

Coordonnateur local : H. GHAZLANE

 

Université Hassan 1er : Faculté des Sciences et Techniques – Settat :

Coordonnateur local : A. JENNANE

 

Université Mohamed 1er : Faculté des Sciences – Oujda :

Coordonnateur local : J.E. DERKAOUI

 

Université Cadi Ayyad : Faculté des Sciences Semlalia – Marrakech :

Coordonnateur local : M. EL KACIMI

 

 

2- COMITE DE SUIVI DU RUPHE :

 

 

Benchekroun D.                                driss.benchekroun@cern.ch                                                         

                                                          Tel : 022 23 06 80/84

Cherkaoui- Elmoursli R.                   rcherkao@fsr.ac.ma

                                                          Tel : 037 77 18 34/35/41

Derkaoui J.E.                                    derkaoui@sciences.univ-oujda.ac.ma

                                                          derkaoui@cern.ch

                                                          Tel : 056 50 06 01

 

El Hattab A.                                      elhattab@enssup.gov.ma

                                                          Tel : 037 70 32 76

 

El Kacimi M.                                     elkacimi@ucam.ac.ma

                                                           mohamed.el.kacimi@cern.ch

                                                           Tel : 044 43 46 49

Ghazlane H.                                       ghazlane@cnesten.org.ma

                                                           ghazlane@yahoo.fr

                                                           Tel : 037 81 97 61/60/50

Hoummada A.                                   abdeslam.hoummada@cern.ch

                                                           a.hoummada@fsac.ac.ma

                                                           Tel : 022 23 06 80/84

Jennane A.                                         adibjennane@yahoo.fr

                                                           Tel : 023 40 07 36

Menai A.                                            Tel : 022 23 06 80/84

Oualifi B.                                            oualifi@hotmail.com

                                                            Tel : 063 81 62 64

Ouaskit S.                                            s.ouaskit@univh2m.ac.ma

                                                            Tel : 022 70 46 72

 

3- POINT FOCAL ET SECRETARIAT PERMANENT :

 

 

 

UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOCK

Faculté des sciences Aïn Chock

Km 8, route d’El Jadida

BP 5366, Maârif, Casablanca 20000.

                              Tel : 212 22 23 06 80 / 84

                              Fax : 212 22 23 06 74

                              Site WEB : http://194.204.224.148/pole/ruphe.htm

 

 

 

 

Coordonnateur National : A. HOUMMADA

Secrétariat Permanent : D. BENCHEKROUN, A. MENAI

E_mail : Driss.Benchekroun@cern.ch

 

CHARTE DU RUPHE

 

 

   Conscients de l'importance de la recherche scientifique en Physique des Hautes Energies pour le développement socio-économique, technologique et culturel aussi bien en sciences fondamentales qu'appliquées et considérant les nombreuses retombées technologiques et industrielles de ces recherches dont on peut citer :

- L'imagerie médicale, la tomographie et les détecteurs en médecine;

- les inforoutes, le génie logiciel;

- Les nouveaux matériaux;

- La cryogénie;

- Les champs magnétiques intenses;

- Les nouvelles sources d'énergie;

- L'instrumentation et la micro-électronique;

- Les nouvelles méthodes de détection;

plusieurs établissements Universitaires et de formation des cadres se sont regroupées au sein d'un Pôle de compétence.
 

Article1 : Dénomination

Le réseau des établissements réunis au sein de ce pôle a pour dénomination : LE RESEAU UNIVERSITAIRE DE PHYSIQUE DES HAUTES ENERGIES, désigné ci-après RUPHE.
 

Article2 : Objectifs

Le RUPHE a pour but la promotion de la recherche scientifique et technique en physique des particules et fondamentale ainsi que le transfert de nouvelles technologies vers l'industrie locale, notamment par :
 

- L'identification de thèmes fédérateurs de recherche et de formation, telle que l'expérience ATLAS qui durera plus d'une vingtaine d'années et qui regroupe actuellement 4 Universités et le C.N.E.S.T.E.N.

- L'identification du potentiel humain et matériel dans le domaine de la physique des hautes énergies.

- La mise en commun et l'optimisation de l'utilisation des moyens disponibles, notamment via les réseaux électroniques.

- La diffusion des informations et des connaissances dans le domaine de la physique des hautes énergies.

- L'établissement et le renforcement des liens de coopération bilatérale et multilatérale.

- Le transfert du savoir, des connaissances et des technologies vers le secteur socio-économique.

- La recherche de financement des projets de R & D auprès des organismes régionaux, nationaux et internationaux.
 

Article3 : Point Focal et Secrétariat

Ce réseau a pour point focal la Faculté des Sciences de l'Université HASSAN II Aïn Chock, qui assure également le secrétariat permanent du RUPHE.
 
 
Article 4 : Organisation

L'organe décisionnel du RUPHE est le comité de suivi (CS).

Le CS est composé d'un coordonnateur mandaté par établissement membre, des membres du secrétariat permanent et du représentant du Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique.

Le CS veille au bon fonctionnement du RUPHE, définit ses grandes orientations, sa stratégie et ses plans d'action.

Le CS désigne les membres du secrétariat permanent.

La gestion des affaires courantes est assurée par le secrétariat permanent.
 

Article5 : Membres et partenaires

Peuvent être membre du RUPHE :

Les établissements universitaires et de formation des cadres;

Les opérateurs socio-économiques et les organismes Nationaux concernés par ce domaine.

 

 Peuvent être partenaires du RUPHE :

Les scientifiques Marocains résidant au Maroc ou à l'étranger ayant une activité dans le domaine de la physique des hautes énergies.

Les opérateurs socio-économiques et les organismes Nationaux et Internationaux concernés par ce domaine.
 

Article6 : Réunions

   Le CS se réunit au moins trois fois par an sur convocation du coordonnateur du RUPHE. Le RUPHE se réunit en assemblée plénière, au moins une fois par an, sur convocation du CS.

 

Article7 : Ressources

Les ressources financières du RUPHE proviennent :

- Des contributions des pouvoirs publics;

- Des contributions des organismes privés;

- Des prestations de service;

- De la valorisation des produits de R & D et de la formation;

- Des dons, subsides ou gratification divers.
 

Les fonds seront gérés par un compte hors budget à la Faculté des Sciences Aïn Chock, point focal du RUPHE.
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 reglement interieur DU RUPHE

 

Définition et objectifs

Article 1 : Définition

Le RUPHE est une structure de recherche qui fonctionne en réseau. Il fédère les établissements d’enseignement et/ou de recherche, à travers leurs compétences nationales, autour de la thématique de recherche Physique des Hautes Energies et Physique Nucléaire.

Article 2 : Objectifs

 Le RUPHE a pour objectifs :

-          la création d’une synergie entre les compétences nationales en matière de recherche;

-          la création d’une masse critique permettant aux équipes de recherches de travailler dans des conditions optimales sur les plans humain et matériel;

-          l’utilisation rationnelles des moyens humains et matériels disponibles;

-          l’encouragement des équipes de recherche à privilégier le travail collectif à travers la complémentarité et la mise en commun de leur savoir, leur savoir-faire et leurs expériences;

-          l’encouragement des équipes de recherche à adopter une démarche pluridisciplinaire dans la réalisation de leurs travaux;

-          la promotion d’une recherche de qualité et de la formation par la recherche;

-          l’instauration d’un système de communication facilitant l’échange et la circulation de l’information.

Notion d’établissement membre

 Article 3 : Etablissements membres du pôle de compétences

Le RUPHE n’est pas un réseau de personnes. C’est un réseau  d’établissements membres. Ces derniers se recrutent parmi :

 

-          Les établissements universitaires (Facultés, écoles et instituts) ;

-          Les établissements de formation des cadres (Ecoles et instituts);

-         Les établissements de recherche public et privés (centres, laboratoires et entreprises) . Les établissements sont membres du RUPHE à travers leurs laboratoires et leurs équipes menant  des travaux de recherche dans le thématique fédératrice du pôle.

 

 

Organisation et structuration

Article 4 : Organes du RUPHE

Les organes du RUPHE :

-          le point focal national;

-          la comité du suivi;

-          les coordonnateurs locaux;

-          le secrétariat permanent ;

-          la rencontre annuelle plénière.

Article 5 : Point focal national (PFN)

Le PNF n’est pas le RUPHE . Il tient lieu d’adresse du pôle et abrite son secrétariat permanent.

Article 6 : Comité de suivi (CS)

Le CS est l’organe décisionnel du RUPHE. Il est composé du coordonnateur national, du secrétariat permanent et des coordonnateurs locaux.

Article 7 : Coordonnateur  national (CN)

Le CN assure la coordination entre les établissements membres. Il appartient à l’établissement membres jouant le rôle de PFN.

Article 8 : Coordonnateurs locaux ( CL).

Chaque établissement membre est représenté par un CL au sein du comité de suivi.

Article 9 : Secrétariat permanent (SP)

Le SP est l’organe exécutif du RUPHE . Il est composé au moins de trois membres émanant du PFN y compris le coordonnateur national.

Article 10 : Rencontre annuelle plénière (RAP)

La RAP est l’instance qui, en plus du CS, rassemble les équipes d’établissements membres en vue de faire le bilan de l’année.

Fonctionnement

Article 11 : Mission du RUPHE

En plus de servir d’adresse au RUPHE, le PFN :

-          offre au pôle un local, une secrétaire et un minimum de logistique;

-          reçoit dans son compte hors budget les subventions accordées par les pouvoirs publics au RUPHE, les recettes générées par les offres de services et toutes autres subventions que lui accordent ses partenaires au Maroc et à l’étranger;

-          engage les dépenses nécessaires au fonctionnement du pôle, conformément aux décisions du CS.

Article 12 : Mission du CS

Le CS discute, délibère et prend des décisions à propos de toutes les questions concernant le fonctionnement administratif et scientifique du RUPHE. Dans cette optique, il :

 

-          définit les priorités de recherche du RUPHE;

-          élabore sa stratégie  et sa politique scientifiques;

-          élabore son budget, son plan d’action et ses dépenses annuels;

-          veille à l’exécution des programmes et projets de recherche conduits par le  RUPHE;

-          planifie et organise les manifestation scientifiques;

-          définit la nature et le contenu du partenariat avec le secteur socio-économique et avec les établissements et organismes étrangers;

-          définit la politique de communication et d’information du RUPHE et veille à son exécution;

-          veille, dans la mesure du possible, à la valorisation des résultats de ses recherches et à leur publication.

-          élabore le bilan des activités du  RUPHE;

-          statue sur les demandes d’adhésion au pôle;

-          constitue des commissions et des comités restreints qu’il charge de la réalisation de tâches bien précises. Les membres de ces commissions  ou comités peuvent émaner du CS ou des établissements membres du RUPHE ou des deux à la fois, etc.

Article 13 : Réunions du CS

Le CS se réunit au moins deux fois par an et autant de fois que la situation l’exige. Ses réunions se tiennent dans la mesure du possible à tour de rôle dans les établissements membres du RUPHE. Il prend ses décisions de préférences à l’unanimité, par consensus et, en dernier recours, par vote à la majorité des voix. Dans ce vote, le CN et le SP ne bénéficient que d’une seule voix.

La présence aux réunions du CS est obligatoire. Chaque coordonnateur local désigne un adjoint qui le remplace au CS en cas d’empêchement.

Au début de chaque réunion, le CS désigne un rapporteur  de la séance et adopte le PV de la réunion précédente après sa lecture et l’éventuelle modification de son contenu. Une copie de ces PV doit être envoyée aux chefs des établissements membres.

A la fin de chaque réunion, il fixe la date et le lieu de la prochaine réunion et arrête son ordre du jour provisoire.

Article 14 :  Attribution du CN

En plus de la coordination du RUPHE, le CN :

-          préside les réunions du CS;

-          veille à l’exécution des décisions du CS;

-          veille à la bonne circulation de l’information entre les membres du RUPHE;

-          signe le courrier du pôle;

-          signe le contrat de déblocage des moyens accordés au pôle par les pouvoirs publics.

Article 15 : Attributions des coordonnateurs locaux

Les coordonnateurs locaux sont représentants et porte-paroles des établissements membres au sein du SC. A ce propos, il font connaître la politique scientifique du pôle, sa stratégie, ses activités et ses décisions auprès des établissements membres. Leurs avis et points de vue exprimés au nom des ces derniers.

Article 16 : Mission du secrétariat permanent

En plus d’être l’organe exécutif du pôle, le SP :

-          tient les archives du pôle;

-          rédige son courrier;

-          assure le suivi de ses activités.

Financement

Le financement des activités du pôle est assuré à travers les subventions qui lui sont octroyées  par les pouvoirs publics, les recettes générées par les offres de services et toutes les autres subventions et aides qui lui sont accordées à travers le partenariat national et international.

Coopération et partenariat

 

Article 17 : Relations de Coopération et de partenariat

Le pôle de compétences peut établir les relations de Coopération et de partenariat avec des institutions et des organismes nationaux et internationaux poursuivant les mêmes objectifs. Ces relations peuvent se traduire par la mise en place conjointe de :

 

-          la conduction de projets de recherche;

-          la présentation  de services sous forme de R&D, d’études, d’expertises, de conseil, etc.

-          la conception de formations initiales sous forme de DESA et de DESS et de formations continues au profit des opérateurs socio-économiques;

-          l’encadrement  de thèses de doctorat;

-          l’organisation de manifestations scientifiques;

-          la participation aux appels d’offres internationaux;

-          l’échange de l’information, de l’expertise, de la documentation, des recherches et des étudiants.

Participation aux réunions et aux manifestations

Article 18 : Au niveau national

Si le CS est informé suffisamment à l’avance de l’organisation des réunions et des manifestations au niveau national, il désigne la personne qui prendra part à celle-ci au nom du pôle. Ce dernier peut, en cas d’empêchement, se faire remplacer par une personne de son choix, après consultation  des CL.

Dans un cas comme dans l’autre, un compte rendu doit être soumis au CS lors de la réunion qui suit l’organisation de la réunion ou de la manifestation.

Article 19 : Au niveau international

Si les activités, les réunions et les manifestations sont organisées au niveau international, la désignation du représentant du pôle est une prérogative du CS. Si ce dernier, faute de temps, ne peut procéder à cette désignation lors de ses réunions, le CN contacte les membres du CS par téléphone, par fax ou par e-mail pour résoudre le problème de la participation.

Dans un cas comme dans l’autre, un compte rendu doit être soumis au CS lors de la réunion qui suit l’organisation de la réunion ou de la manifestation.

Communication

Article 20 : Moyens de communication du pôle

La circulation de l’information entre les membres du CS et entre celui-ci et les établissements membres doit être une priorité du pôle. Assurée par le CN et le SP à travers les moyens de communication traditionnels tels que le téléphone et le fax, cette circulation doit s’appuyer également sur les technologies modernes à savoir le courrier électronique et le site web.

Le pôle  doit disposer d’autres moyens de communication complémentaires qui sont :

 

-          le bulletin d’information dont le nombre de pages et la périodicité sont définis par le CS;

-          le dépliant qui fait connaître le pôle auprès de la communauté scientifique national et internationale et auprès du secteur socio-économique ;

-          Le guide qui est une fiche d’identité détaillée qui présente les objectifs du pôle, ses établissements membres, son CS, son SP, sa charte, son règlement intérieur, sa stratégie et sa politique scientifique, ses potentialités scientifiques et techniques, ses publications et ses réalisations.

Adhésion au pôle

Article 21 : Modalité d’adhésion au pôle

Moyennant un certain nombre de conditions, le pôle est ouvert à toutes les équipes et leurs compétences menant des travaux de recherches en accord avec les objectifs du RUPHE et sa thématique fédératrice.

Tout établissement qui sollicite son  adhésion au pôle doit adresser une demande à ce sujet au SP. Un cahier de charges (un formulaire) est mis à la disposition de cet  établissement qui doit le remplir et le retourner au SP.

L’évaluation de la demande d’adhésion est confiée à une commission mise en place par le CS. S’appuyant sur le rapport qui lui est soumis par cette commission, ce dernier donne son avis sur cette adhésion.

Article 22 : Validité du Règlement Intérieur

Le RI est valide pour 2 ans à compter de la date de son adoption par le CS, il peut être modifié à la demande des 2 /3 des membres du CS.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

strategie  DU RUPHE

 

 

  Le réseau Universitaire de Physique des Hautes Energies a pour objectif  le regroupement des potentialités nationales en physique des hautes énergies et ses applications en physique des matériaux et en biologie. Ces potentialités seront mobilisées autour de la thématique fédératrice du pôle, ce qui permettra d’optimiser l’utilisation des ressources matérielles disponibles.

 

  Pour élaborer la stratégie du pôle, les membres du RUPHE ont identifié les projets prioritaires en relation avec la thématique fédératrice. La majorité des projets retenus ayant une dimension internationale, le RUPHE se donne donc pour objectif principal de garantir les moyens nécessaires à la réussite de la participation des scientifiques du pôle à ces grands projets.

 

  A- Participation à l’expérience ATLAS au CERN :

 

   En 1996, un groupe de physiciens Marocains a été admis à participer officiellement à l'expérience ATLAS, après un vote à l'unanimité de 147 institutions de 32 pays. Le Maroc est le seul pays Arabe et Africain participant à cette expérience qui regroupe actuellement 1700 Physiciens des 5 continents. L'expérience ATLAS est l'une des expériences qui équiperont le LHC (Large Hadron Collider) du Centre Européen de Recherche Nucléaire (CERN) à Genève et qui entrera en service à partir de 2007.  

 

   a- Construction du pré-échantillonneur central d’ATLAS :

 

  Une étape importante de la participation marocaine à l’expérience ATLAS a été la phase de construction du  pré-échantillonneur central, en collaboration avec le Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie (LPSC) de Grenoble et le Royal Institute of Technology de Stockholm (KTH). La construction, la qualification et les tests des électrodes qui équiperont le pré-échantillonneur  ont été à la charge du groupe Marocain. Le nombre d'électrodes qui ont été qualifiées au Maroc de 1998 à 2003 est de l'ordre de 80000. 

 

  La réalisation de ce travail a nécessité, l'aménagement de deux sites de fabrication : un site à la Faculté des Sciences Aïn Chock de Casablanca et un site au CNESTEN. En plus des bancs de test mécanique et électrique qui nous ont été offerts par nos collaborateurs Suédois et Français. 

 

   b- Etude par simulation des performances du détecteur ATLAS :

 

  Afin de préparer l’analyse des données du LHC, les physiciens marocains participent activement aux travaux de simulation physique. Le RUPHE encouragera cette activité par la mise à la disposition des physiciens des moyens informatiques nécessaires (moyens de calcul et liaison à haut débit).

 Les thèmes de simulation qui seront développés jusqu’en 2007, année de mise en service du LHC, couvrent une grande partie du programme de physique du LHC et portent particulièrement sur les possibilités d'observation de nouvelles particules (nouveaux bosons, particules supersymétriques, paires de bosons de Higgs …)  par le détecteur ATLAS.

 

   c- Mise en place d'un centre de calcul et de documentation :

 

   Afin de rationaliser et réduire l'investissement en matériel informatique  avec une meilleure optimisation de son utilisation, les membres du réseau ont décidé de la mise en place

d'un centre de calcul commun qui sera relié à l'ensemble des institutions nationales à travers le réseau MARWAN. La liaison avec les instituts et laboratoires étrangers sera assurée par le réseau mondial Géant qui arrive au Maroc avec une vitesse de 34 Mbytes/seconde.

  Le centre de calcul constituera un centre régional pour l’analyse des données distribuées du LHC et permettra aux physiciens marocains de profiter de la technologie de la grille de calcul du LHC.  Il permettra aussi d’introduire au Maroc le nouveau concept de l’informatique distribuée.

 

  B- Applications des techniques de la physique des hautes énergies en biologie et en   physique des matériaux :

 

   La stratégie du RUPHE réserve une part importante aux applications des techniques de la physique des hautes énergies. Ceci s’explique par l’intérêt croissant que connaissent les applications industrielles et médicales des techniques de la physique des hautes énergies.

      

  a- Le projet SESAME :

 

   SESAME (Synchrotron light for Experimental Science and Applications in the Middle East) est un accélérateur d’électrons qui sera installé en Jordanie et mis en service à partir de 2009, la radiation synchrotron qu’il produira sera adaptée à différentes applications scientifiques (physique des matériaux, biologie, médecine …).  Le RUPHE, œuvre à constituer une équipe de physiciens et de biologistes afin de garantir une participation efficace du Maroc à ce grand projet scientifique. La participation marocaine au projet SESAME concernera particulièrement les applications du rayonnement synchrotron en physique des matériaux et en biologie moléculaire et structurale.

 

  b- Applications en médecine et en physique des matériaux :

 

    Les équipes du RUPHE ont une longue expérience dans le domaine des applications des techniques de la physique des hautes énergies. Ces applications concernent aussi bien les méthodes de calcul et de modélisation que les techniques expérimentales. L’activité du RUPHE dans ce domaine se déploiera autour de trois axes principaux :  

 

- Utilisation de techniques de détection de la physique des particules pour le développement    de dispositifs dosimétriques. 

- Développement de programmes de simulation pour la thérapie des tumeurs avec les     radiations et pour l’étude de l’interaction des rayonnements ionisants avec les tissus    biologiques.

-  Applications en physique des matériaux : application de la diffraction neutronique et de la diffraction des rayons X à l’étude des propriétés des matériaux. L’utilisation de la technique de diffraction neutronique permet la préparation effective des équipes marocaines à l'utilisation d’une manière optimale des faisceaux de neutrons à la sortie des canaux latéraux du futur réacteur de recherche dont se dotera le Maroc.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PRESENTATION DES LABORATOIRES

 

MEMBRES DU RUPHE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOCK

 

FACULTE DES SCIENCES AIN CHOCK

 

CASABLANCA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

I/- Identification :

 

 

Laboratoire de Physique Nucléaire et

Physique des Particules

 

Responsable : Pr. Abdeslam HOUMMADA

Adresse : B.P. 5366, route d’El Jadida, Maârif – Casablanca

Tel : 022 23 06 80   Fax : 022 23 06 74

e_mail : abdeslam.hoummada@cern.ch

 

 

 

 

Equipe de Recherche :

 

Nom

Grade

Spécialité

D. Benchekroun

PH

Physique des particules

A. Hoummada

PES

Physique des particules

A..Menai

PES

Physique des matériaux

E.H. Sayouty

PES

Physique nucléaire

 

 

II/- Thèmes de recherche :

 

Thème I : Construction et tests du pré-échantillonneur central d’ATLAS

 

Le pré-échantillonneur central d’ATLAS est un détecteur qui équipera la face avant du calorimètre électromagnétique pour améliorer sa résolution en énergie. Le câblage et les tests de qualification (contrôle des épaisseurs et tests électriques) des électrodes utilisées dans la fabrication du pré-échantillonneur ont été pris en charge par le groupe marocain participant à l’expérience ATLAS. Les secteurs du pré-échantillonneur, montés en face de modules du calorimètre électromagnétique, sont soumis à des tests en faisceau au CERN. Les données des tests sont ensuite analysées pour vérifier le bon fonctionnement des secteurs du  pré-échantillonneur.

 

Thème II : Recherche de nouvelles particules dans l’expérience ATLAS au LHC

 

Des études par simulation de processus physiques au LHC sont effectuées afin d’estimer le potentiel de découverte de nouvelles particules au LHC avec  le détecteur ATLAS. Un intérêt particulier est accordé à la recherche des nouveaux bosons de jauge dont la découverte constitue une signature claire de l’existence d’une physique au-delà du modèle standard. Des études concernant d’autres processus physiques, tels que les signaux d’extra-dimensions ou les signatures de particules supersymétriques, sont aussi envisagées.

 

 

 

 

 

Thème III : Simulation des performances des jauges nucléaires, application au transport

                     des sédiments

 

Le phénomène de transport des sédiments en suspension dans les cours d’eau

marocains est  traité sous deux aspects : la simulation et l’optimisation par le code GEANT des performances des jauges nucléaires utilisées pour la mesure de la concentration des sédiments en suspension et la modélisation tridimensionnelle et transitoire du transport des sédiments dans les cours d’eau.

 

Thème IV : Caractérisation physico-chimique de matériaux  amorphes par Spectroscopie  

                     Mössbauer

 

En complément à d’autres techniques d’analyse (Rayons X, Mesures magnétiques), la spectroscopie Mössbauer est utilisée pour l’étude des propriétés magnétiques des matériaux amorphes, des verres d’oxydes et de matériaux silicatés.

 

Thème V :  Contribution des Méthodes Nucléaires d’Analyse et de simulation à l’étude de 

                     l’environnement

 

La technique de traçage isotopique ( 137Cs ) est utilisée pour l’étude de l’érosion hydrique et déposition des sols agricoles (bassin versant marocain). L’estimation des taux d’érosion des sols est faite à l’aide de modèles mathématiques en tenant compte de paramètres environnementaux du milieu.

 

Thème VI : Etude de la diffusion atomique dans les matériaux métalliques et

                     semi-conducteurs

 

 Dans certains matériaux, la diffusion met en jeu plusieurs types de défauts atomiques. Les profils de concentration de ces défauts sont complexes. Les différents processus et mécanismes sont étudiés soit par simulation Monte Carlo, soit numériquement à l’aide de la méthode des différences finies soit encore par un développement asymptotique des équations de type réaction-diffusion.

 

Thème VI : Etude des processus aux interfaces électrochimiques

 

Les phénomènes d’absorption d’une substance chimique sur un support métallique mettent en jeu les processus d’absorption et de diffusion. Les divers processus sont simulés à l’aide de la méthode Monte Carlo parallèlement à l’étude expérimentale.

 

III/- Formations doctorales assurées :

 

 

Formation

Intitulé

Responsable

 

UFR Doctorat

(2000-2004)

Physique des particules, méthodes nucléaires d’analyse et phénomènes de transport.

 

A. Hoummada

 

 

IV/- Collaborations (nationales et internationales) :

 

 

Organisme

Type de collaboration

Responsables

Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie de Grenoble

Action intégrée MA-05/01

2001/2004

J. Collot  - A. Hoummada

Institut Royal de Technologie - Stockholm

 Convention

B. Lund-Jensen –

A. Hoummada

 

 

 

V/- Thèses soutenues :

 

1-      Doctorat d’état :

 

 

Nom et prénom

Titre de la thèse

Lieu et date de soutenance

Adib Jennane

Etude des défauts à l’équilibre et hors équilibre dans les composés intermétalliques b-CuZn, g-NiSb et d-Ni2Si.

Université Hassan II, 1998.

Driss Benchekroun  

Contribution à la construction du pré-échantillonneur

central d’ATLAS et recherche des nouveaux bosons de jauge.

Université Hassan II,  Octobre 2001.

 

 

2-      Thèses de doctorat :

 

 

Nom et prénom

Titre de la thèse

Lieu et date de soutenance

Awatif Belymam

Etude par irradiation neutronique des effets de pollution de l’argon liquide sur les performances du calorimètre électromagnétique d’ATLAS

Université Hassan II, Juillet 1999.

Saloua Snoussi

Variabilité climatique et ressources en eau : cas du bassin versant de l’Ouergha.

 

Université Hassan II, Octobre 2000.

My. Mustapha Charafi

Contribution à la modélisation numérique des processus hydrodédimentaires dans un écoulement à surface libre.

Université Hassan II,  Janvier 2001.

Abdellatif Hasnaoui

Simulation des mécanismes de la diffusion atomique anormalement rapide par la méthode monte carlo.

Université Hassan II,  Mars 2001.

Amine Benmakhlouf

Etude numérique et analytique des profils de diffusion associés aux mécanismes d’échange

interstitiel-substitutionnel.

Université Hassan II,  Juillet 2003.

Afaf Ouardi

Etude du transport des sédiments fins : simulation des jauges nucléaires par le code Géant – modélisation 3D du transport des sédiments fins dans les cours d’eau.

Université Hassan II, Juillet 2003.

Asmae Nouira

Application de la technique du 137Cs pour l’étude du phénomène d’érosion et de déposition du sol :

- à l’échelle d’une parcelle de la région de Aïn Harouda (Casablanca)

-  à l’échelle du bassin versant Tigrigra (Azrou-moyen Atlas).

 Université Hassan II,  Juillet 2003.

 

 

 

 

VI/- Publications et communications :

 

      1/- Publications :

 

- A. Belymam, A. Hoummada et al.

Measurements of the neutron yield and the neutron energy distribution from the 9Be(d,n)10B reaction on a thick Be target at an incident deuteron energy of 20.2 MeV.

Nucl. Inst. And Meth. in Phys. Res. B 134 (1998) 217-223.

 

- L. Lebreton, D. Bencheroun et al.

Formation and deexcitation of the composite nucleus in the

Ni + Al reaction at 28 A.MeV.

Eur. Phys. Journal A 3 (1998) 325-333.

 

- P.S. Hachaj et al. (D. Benchekroun)

Studying binary collisions with Ca + Ca reaction at Elab = 35MeV/nucleon.

Acta Physica Polonica B, Vol 29, (1998) 369.

 

- Pawlowski et al. (D. Benchekroun)

Intermediate velocity source of intermediate-mass fragments in the Ca + Ca reaction at Elab = 3 MeV/nucleon.

Phys. Rev. C 57 (1998) 1771-1777.

 

- A. Hasnaoui, A. Hoummada, A. Menai

Monte Carlo simulation of concentration profiles associated to the dissociative mechanism in FCC binary alloys.

Alg. J. Adv. Mat. Volume 3, 1999, p33.

 

 

- A. Benmakhlouf, A. Menai

Numerical simulation of dissociative diffusion in metallic alloys and semi-conductors by the finite difference method.

Alg. J. Adv. Mat. Volume 3, 1999, p39.

 

-  S. SNOUSSI et al. (E.H. SAYOUTY)

Changements climatiques et ressources en eau : Bassin versant de l’Ouergha (MAROC).

Hydroécologie Appliquée n°11 (1999) 163-182.

 

- A. HABIBALLAH, E.H.  SAYOUTY, H. LASSRI

Magnetic and Mössbauer study of amorphous Fe80-xVxB12Si8 alloys.

les cahiers de la recherche - vol.1. (1999) 137.

 

- A. Akhmadaliev et al. (D. Benchekroun, A. Hoummada)

Results from a new combined test of an electromagnetic liquid argon calorimeter with a hadronic scintillating-tile calorimeter.

Nucl. Inst. and Meth. in Phys. Res. A 448 (2000) 461-477.

 

- A. Belymam et al. (A. Hoummada)

Tests of the presampler electrodes for “Module 0”.

ATLAS Internal Note, ATL-LARG-2000-008.

 

- R. Planeta et al. (D. Benchekroun)

Formation and decay of hot nuclei in heavy ion collisons.

Acta Physica Polonica B, Vol 31, No.7, (2000) 1479.

 

- A. Hasnaoui, A. Benmakhlouf, A. Hoummada, J.K. Naciri,A.Menai

Numerical studies of anomalous fast diffusion in metallic alloys and semi-conductors.

Appl. Sur. Sc., vol. 162-163 (2000) 100-110.

 

- My. M. Charafi, A. Sadok, A. Kamal, A Menai

Numerical modeling of water circulation and polluant transport in a shallow basin.

Int. J. of Mod. Phys., vol. 11 No 4 (2000) 655-664.

 

- My. M. Charafi, A. Sadok, A. Kamal, A Menai

Quasi-three-dimensionnal mathematical modeling of morphological process based on equilibrium sediment transport.

Int. J. of Mod. Phys., vol. 11 No 7 (2000) 1425-1436.

 

- A. Akhmadaliev et al. (D. Benchekroun, A. Hoummada)

Results from a new combined test of an electromagnetic liquid argon calorimeter with a hadronic scintillating-tile calorimeter.

Nucl. Inst. and Meth. in Phys. Res. A 448 (2000) 461-477.

 

- R. Planeta et al. (D. Benchekroun)

The intermediate velocity source in the Ca + Au reaction at 35 A.MeV.

Acta Physica Polonica B, N0 10, Vol 32, (2001) 3079.

 

 

 

- Z. Sosin et al. (D. Benchekroun)

The intermediate velocity source in the Ca + Ca reaction at Elab = 35 A MeV.

Eur. Phys. J. A 11, 305-310 (2001).

 

- R. Planeta et al. (D. Benchekroun)

The properties fo hot Ca-like fragments from the Ca + Ca reaction at 35 A.MeV.

Eur. Phys. J. A 11, 297-304 (2001).

 

- D. Benchekroun, J. Collot

AGDD-Geant4 Description of the EM barrel Presampler.

ATLAS Internal Note, ATL-LARG-2001-015.

 

- E. Arik,  et al. (D. Benchekroun, A. Hoummada)

A study of pp ®W’® WZ at LHC in the ATLAS experiment.

ATLAS Internal Note, ATL-PHYS-2001-005.

 

- G. Azuelos, D. Benchekroun et al.

Physics in ATLAS at a possible upgraded LHC.

ATLAS Internal Note, ATL-PHYS-2001-002.

 

- D.Benchekroun, C. Driouichi, A. Hoummada

Search for Z’ ® WW at LHC with the ATLAS detector.

Eur. Phys. Journal, EPJdirect (Vol. 3) CN3 (2001) 1-17.

 

- M.L. Andrieux et al. (D. Benchekroun, A. Hoummada)

Construction and test of the two first sectors of the ATLAS barrel liquid argon presampler.

Nucl. Inst. and Meth. in Phys. Res. A 479 Issues 2-3 (2002) 316.

 

- A. Akhmadaliev et al. (D. Benchekroun, A. Hoummada)

Hadron Energy Reconstruction for the ATLAS Calorimetry in the Framework of the Non-parametrical Method.

Nucl. Inst. and Meth. in Phys. Res. A 480 Issues 2-3 (2002) 508.

 

- G. Azuelos, D. Benchekroun et al.

Impact of Energy and Luminosity upgrades at LHC on the Physics program of ATLAS.

J. Phys. G : Nucl. Part. Phys. 28 (2002) 2453-2474.

 

- B. Aubert et al. (D. Benchekroun, A. Hoummada)

Performance of the ATLAS electromagnetic calorimeter end-cap module 0.

Nucl. Inst. and Meth. in Phys. Res. A 500 (2003) 178-201.

 

- B. Aubert et al. (D. Benchekroun, A. Hoummada)

Performance of the ATLAS electromagnetic calorimeter barrel module 0.

Nucl. Inst. and Meth. in Phys. Res. A 500 (2003) 202-231.

 

- A. Ouardi, D. Benchekroun, A. Hoummada, R. Alami

Geant Simulation of the Gamma Nuclear Gauge.

IEEE Transactions on Nuclear Science vol. 50 No. 4 Aug. 2003.

 

 

- E.H. SAYOUTY, H. LASSRI, J.M. GRENECHE

Magnetic and Mössbauer studies of amorphous Fe-Al-Er-B Ribbons.

Journal  of Magnetism and Magnetic Materials 260 (2003) 23-27.

 

- A. NOUIRA, E.H. SAYOUTY, M. BENMANSOUR

Use of 137Cs technique for soil erosion study in agricultural region of Casablanca in Morocco.

Journal of Environmental Radioactivity Volume 68 Issues 1 (2003).

 

 

 2/- Communications :

 

- A. Hasnaoui, A. Hoummada, A.Menai

Profils de concentration associée au mécanisme de diffusion dissociative simulés par la méthode de Monte Carlo.

Proceedings du congrès Euro-Mediterranéen sur la matière condensée, Nantes, France, p. 51, 8-11 Septembre 1998.

 

- A. Hasnaoui, A. Hoummada, A.Menai

Correlation factor and concentration profils for interstitial substitutional mechanism with impurity-vacancy interaction in the F.C.C. lattice by means of Monte Carlo method.

Proceedings of the Euro-Physics conference on computational physics, CCP98, Granada, Spain, vol. 22F, p. 221 (2-5 September 1998). 

 

- A. Benmakhlouf, A.Menai

Numerical simulation of diffusion by dissociative mechanism in the case of finite foreign atom source.

Proceedings of the Euro-Physics conference on computational physics, CCP98, Granada, Spain, vol. 22F, p. 172 (2-5 September 1998). 

 

- My. M. Charafi, A. Sadok, A. Kamal, A Menai

Numerical modeling of change bottom elevation in a cohesive bed channel.

Proceedings of the Euro-Physics conference on computational physics, CCP98, Granada, Spain, vol. 22F, p. 187 (2-5 September 1998). 

 

- S. SENOUSSI et al. (E.H. Sayouty)

Changements climatiques et ressources en eau : Bassin versant de l’ouergha (Maroc)

2ème colloque International de l’Eau et L’environnement : Gestion de Ressources en eau, Valorisation des Eaux usées et Environnement. Agadir, Février 1999.

 

- Ouardi, A. Hoummada

Mesure de la turbidité dans les cours d’eau par les jauges nucléaires.

Rencontre Fanco-Marocaine de Physique Nucléaire – El Jadida. 10-13 Mars 1999.

 

- Ouardi, A. Hoummada

Mesure des sédiments en suspension dans les cours d’eau par les jauges nucléaires.

Proceedings of the “4ème congrès de mécanique”, volume 2, p.63 (1999).

 

 

 

 

- A. Hasnaoui, A. Benmakhlouf, A. Hoummada, J.K. Naciri,A.Menai

Numerical studies of anomalous fast diffusion in metallic alloys and semi-conductors.

Proceeding of the conference on atomic control surface, interface and nanostructure, ACSIN-5, Aix-Marseille, France, july 6-9, 1999.

 

- A. Nouira et al.  (E.H. Sayouty)

Application du 137Cs pour l'estimation du taux d'érosion et de déposition

1ème Rencontre Marocaine de Spectroscopie optique . Casablanca, Juin 2000.

 

- A. Nouira et al.  (E.H. Sayouty)

Etude du phénomène d'érosion et de déposition du sol par la technique du 137Cs pour l'étude de l'érosion dans la région de casablanca

3ème Rencontre des jeunes chercheurs en physique. Casablanca, Novembre 2000.

 

- D. Benchekoun et al.

Comparison of GEANT4 Simulations with Testbeam Data and GEANT3 for the ATLAS Liquid Argon Calorimeter.

CHEP'01 - Beijing - China, September 3-7, 2001.

 

- A. Ouardi, A. Hoummada

Modélisation 3-D du transport des sédiments fins par la méthode des éléments finis multicouches.

Proceedings of the “5ème congrès de mécanique”, volume 2, p.11 (Avril 2001).

 

- A. Nouira et al.  (E.H. Sayouty)

Evaluation du taux  d'érosion par application de la technique du 137Cs dans certaines régions du Maroc.

2ème  journées franco- marocaines de physique nucléaire, El jadida 25-27 Octobre 2001.

 

- E.H. Sayouty et al.

Magnetic and Mössbauer studies of amorphous Fe-Al-Er-B Ribbons.

Second conference Magnetic Materials and Characterization Methods, MMCM-II,

EL KANTAOUI, 2-3 November 2001 – Tunisie.

 

- D.Benchekroun et al.

Comparison of electron and muon signals in the ATLAS Liquid Argon Calorimeter with GEANT4 Simulations.

10th International Conference on Calorimetry in High Energy Physics, CALOR2002 - Pasadena, California - USA, March 25-29, 2002.

 

- E.H. Sayouty et al.

Magnetic and Mössbauer studies of amorphous Fe-Al-Er-B Ribbons.

Séminaire International sur la Physico-Chimie des matériaux REMCES9, 30, 31 Octobre et 1èr Novembre 2002, Agadir.

 

- E.H. Sayouty et al.

Use of 137Cs technique for soil erosion study in agricultural region of Casablanca in Morocco.

The International Conference on Mathematics, Nuclear Physics and Applications in the 21st Century (ICMNPA), Cairo - Egypt, 8-13 March 2003 .

 

 

 

- E.H. Sayouty et al.

Mössbauer spectroscopy studies of amorphous Fe-M-B ribbons.

International Congress of Spectroscopy (CIS2003), Marrakech, April 23-25, 2003.

 

 

VII/- Organisation de manifestations scientifiques :

 

“Ecole d’été de Physique des Hautes Energies” 
E.S.T.- Safi, Maroc, 6-10 Juillet 1999.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


I/- Identification :

 

 

Laboratoire de Biochimie

Equipe de Génie Enzymatique et Biologie Moléculaire

 

Responsable : Pr. Abdelaziz Soukri

Université Hassan II

Faculté des Sciences Aïn-chock

B.P : 5366 Maârif Casablanca

Tel : 022 230672   Fax : 022 230674

e_mail :a_soukri@hotmail.com

 

 

 

 

Equipe de Recherche :

 

Nom

Grade

Spécialité

A. Soukri

PES

Génétique et Biologie Moléculaire

A. Iddar

Post-Doctoral 

Biochimie Biologie Moléculaire

L. Fourrat

Doctorante

Biochimie Biologie Moléculaire

J. El Malti

DESA

Biotechnologie

S.  Saoui

DESA

Bio informatique

K. Bayoub

DESA

Biotechnologie

 

 

II/- Thèmes de recherche :

 

Thème I : Etude génie enzymatique et moléculaire d’une enzyme modèle : La Glycéraldéhyde-3-phosphate déshydrogénase (GAPDH).

Thème II : Etude structurale par modélisation de l’enzyme GAPDH dans divers état physiologique

 

Thème III : Physiologie et Métabolisme du phosphate chez les microorganismes du sol : Aspect solubilisation.

 

Thème IV : Etude et production de bactériocine : Aspect biotechnologie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

III/- Collaborations :

 

 

Organisme

Type de collaboration

Responsables

 Institut de biochimie et biologie moléculaire à Séville Espagne

Junta de Andalousia

A. Soukri – A. Serrano

 Institut biomédical  de Madrid Espagne

 Accord inter universitaire

 

A. Soukri – C. Gancédo

 

 

IV/- Thèses soutenues :

 

3-      Doctorat d’état :

 

Nom et prénom

Titre de la thèse

Lieu et date de soutenance

H. Abdelghaffar

Accumulation des macrolides et Ketolides dans le plynucléaires Neutrophiles humain

Faculté des sciences Aïn chock (FSAC)

 Novembre 2003.

K. Mounaji en (co- direction)

Impact des ions métallique chez les amphibiens : étude des métallothioneine et la GAPDH

FSAC

prévue Janvier 2003

 

 

4-      Thèses de doctorat :

 

 

Nom et prénom

Titre de la thèse

Lieu et date de soutenance

S. Dahbi

(co-direction)

Etude de l’expression de la GAPDH et de l’EGFR dans les tumeurs humaines

FSAC Juillet 1999

R. Ait Mhand

(co-direction)

 Caractérisation d’une épidémie due à des souches de salmonella Typhimurium productrices de Beta lactamase

FSAC Juillet 2000

A. Iddar

 Induction par le phosphate                              

FSAC Juillet 2002

 

 

 

V/- Publications et communications :

 

      1/- Publications :

 

- R. Ait Mhand, A. Soukri, H. Amarouch. N. El Mdaghri, M. Benbahir

Typage de souches de Salmonella typhimurium productrices de beta-lactamase a spectre élargi isolées dans une unité pédiatrique.

Cahier Santé 1999, 9 : 341-344.

 

 

- MC. Albertini, A. Soukri, A. Accorsi, A. Bucchini, M.S. El Kebba, L. Ghibelli, E. Piatti and M. Dachà

Glyceraldehyde-3-phosphate dehydrogenase and erythrocytes band 3 integrity as targets of hydrogen sulfide toxicity : Effect of sulfurous thermal waters.

Les Cahiers de recherche de l’Université Hassan II Ain-Chock, 2000 3, 33-45.

 

- R. Ait Mhand, A. Soukri, H. Amrouch, N. El Mdaghri, M. Benbachir.

Plasmid mediated extended-spectrum b-lactamase production in Salmonella typhimurium isolates in Casablanca.

Antimicrobial Agents and Chemotherapy (AAC) 2001, 4: 654 – 658.

 

- Abdelghani Iddar, Aurelio Serrano, Abdelaziz Soukri

A phosphate- stimulated NAD(P)+-dependent Glyceraldehyde-3-phosphate dehydrogenase in Bacillus cereus.

FEMS Microbiology Letters 2002, 211: 29 – 35.

 

- Abdelghani Iddar, Federico Valverde, Aurelio Serrano and Abdelaziz Soukri

Expression, purification and characterization of recombinantnonphosphorylating NADP-dependent glyceraldehyde-3-phosphate dehydrogenase from Clostridium acetobutylicum.

Protein Expression and Purification 2002, 25: 519 – 526.

 

- Khadija Mounaji, Nourd-eddine Erraiss, Abdelghani Iddar, Maurice Wegnez, Aurelio Serrano and Abdelaziz Soukri

Glyceraldehye-3-phosphate dehydrogenase from the newt Pleurodeles Waltl. Protein purification and characterization of a gapC gene.

Comparative Biochemistry and physiology Part B 2002, 131: 411- 421.

 

- Iddar, A., Valverde, F., Serrano, A. et Soukri, A.

Purification of Recombinant nonphosphorylating NADP-dependent glyceraldehyde-3-phosphate dehydrogenase From Streptococcus pyogenes expressed in E. coli.

Molecular and Cellular Biochemistry, 247: 159 – 203 (2003).

 

- Khadija Mounaji, Metaxia Vlassi, Nourd-eddine Erraiss, Maurice Wegnez, Aurelio Serrano and Abdelaziz Soukri

In vitro effect of metal ions on the activity of two amphibian Glyceraldehye-3-phosphate dehydrogenases: potential metal binding sites.

Comparative Biochemistry and physiology   (2003), 135: 241 – 254.

 

 

      2/- Communications :

 

- IDDAR, A and SOUKRI, A (1999)

Estudio de la GAPDH del suelo

XXI Congreso de la Sociedad Española de Bioquimica y Biologia Molecular SEVILLA (Spain)

 

- R. Ait Mhand, A. Soukri, H. Amrouch, N. El Mdaghri, M. Benbachir

Resistance aux b-lactamines par prosuction de b-lactamase á spectre élargi chez des souches de Salmonella thyphimurium

1 er Congrés de Microbiologie appliquée et Sciences de l’environnement. Mai 1999.

 

 

- R. Ait Mhand, A. Soukri, H. Amrouch, N. El Mdaghri, M. Benbachir

Production d’une b-lactamase á spectre élargi chez des souches de salmonella thyphimurium isolées dans une unité pédiatrique.

XVIII ème Congrès médical National, Juin 1999.

 

- A. Iddar A. Soukri

Etudes des divers enzymes du métabolisme du phosphate chez les micro-organismes du sol.

1er Congrès de Microbiologie appliquée et Sciences de l’environnement (7-8) Mai 1999 Casablanca Ben Msik p47.

 

- A. Soukri, A. Iddar

La gliceraldehido-3-fosfato deshidrogenasa no fosforilante, una enzima considerada exlusiva de eucariotas fotosintéticos, se encuentra en diversas bacterias patogenas y vida libre.

VI Congreso Hispano-Luso Sevilla Spain Septembre (19-22)1999, P.3-41 p.144.

 

- A. Soukri, A. Iddar, F. Valverde, A. Serrano

Caracterizacion molecular de la gliceraldehido-3-fosfato deshidrogenasa no fosforilante de bacterias y de vida libre.

XXIII Congreso de la sociedad Española de Bioquimica y Biologia Molecular Granada Spain Septembre (13-16) 2000, P 31-002.

 

- Mounaji,K. Erraiss, N.E. Iddar, A. Soukri, A

 Purification et caracterisation de la GAPDH chez les amphibiens pleurodeles et Xenopus.

Congrès de Génétique et Biologie Moléculaire, 15-17 Novembre 2000, Fès, Maroc, P 74.

 

- Iddar, A. Valverde, F. Soukri A et A. Serrano

La GAPDH non phosphorylante, enzyme exclusive chez les eucaryotes photosynthétiques est également présent chez divers bactéries pathogènes du sol.

Congrès de Génétique et Biologie Moléculaire, 15-17 Novembre 2000, Fès, Maroc.

 

- A. Soukri, A. Iddar, A. Serrano

New Trends In Inorganic Pyrophosphatases Research

(17-19) May, Sevilla, Spain 2001.

 

- Soukri, A. Iddar, A et A. Serrano

ADP ribosylation as a posttranslational modofication of GAPDH.

XIV congrès national sur le processus de l’ADP ribozylation, Urbino, Italy, 24-25 september 2001. p 5.

 

- Chaouki, W., Iddar, A et Soukri A.

 Métabolisme du phosphate chaz les microorganismes du sol: Aspect génétique et Biotechnologique.

Ecole Franco-Maghrébine sur les phosphates et les composés du phosphore. Monastir, Tunisie, 09-11 Mars 2002. p 6.

 

 

 

 

 

 

 

VI/- Organisation de manifestations scientifiques  :

 

 

 Cours Théorique et pratique de biologie moléculaire des organismes unicellulaire : Levure et Protozoaire : FSAC de Casablanca du 8 au 11 juillet 2003 et organisé en collaboration avec l’université International d’Andalousie à Séville, Espagne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

I/- Identification :

 

 

                            Ecole Normale Superieure de Casablanca

Physique des Particules

 

Coordinateur local : Bouchaib OUALIFI

Adresse : Route el Jadida km 8 casablanca

Tel : 063816264  email : oualifi@menara.ma

 

 

 

Equipe de Recherche :

 

Nom

Grade

Spécialité

B. Oualifi

PESA

Physique Théorique et Physique des Hautes Energies

A. Benachou

PESA

Physique  nucléaire

               A. Souhnoune

PESA

Physique nucléaire

 

 

II/- Thèmes de recherche :

 

Thème I : violation de cp

 

 Etude théorique et simulation de la violation de cp pour les kaons  et surtout  pour

 le boson B.

 

III/- Formations assurées :

 

        Familiariser les enseignants du secondaire avec les tendances actuelles des expériences  en Hautes Energies et surtout  celles projetées au LHC au CERN.

Participer à l’élaboration des modules sur les particules élémentaires  pour les agrégatifs.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

UNIVERSITE HASSAN II MOHAMMEDIA

 

FACULTE DES SCIENCES BEN MSIK

 

CASABLANCA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 I/- Identification : 

 

Antenne RUPHE de la faculté des Sciences en M’Sik

Laboratoire de

Physique de la matière condensée

Laboratoire de Structure  Nucléaire et

Physique des Hautes Energies

 

Responsable : Pr. Saïd OUASKIT

Adresse : B.P. 7955, Sidi Othmane – Casablanca

Tel : 022 70 46 72   Fax : 022 70 46 75

e_mail : s.ouaskit@univh2m.ac.ma

  ouaskitsaid@hotmail.com

 

 

 

 

 

Equipe de Recherche :

 

Nom

Grade

Spécialité

H. Chakir

PES

Physique des Hautes Energies

J. Inchaouh

PES

Physique Nucléaire

S. Ouaskit

PES

Interaction des rayonnements ionisants avec la matière biologique

 

 

II/- Thèmes de recherche :

 

 

Thème I : Développement du couplage quasi-particule phonons pour l’élaboration de la structure nucléaire des noyaux exotiques au voisinage de la masse 130.

 

 

 

Thème II : Cordes, Supercordes et Parafermions

 

            La physique bidimensionnelle est étroitement liée aux développements de la théorie des cordes, qui devrait permettre d’unifier le interactions fondamentales. En effet, après avoir remplacé les particules ponctuelles par des objets à extension spatiale unidimensionnelle (les cordes), la quantification du champ de corde introduit une somme sur les fluctuations des surfaces bidimensionnelles (dites univers) balayées par les cordes au cours de leur évolution. L’interaction entre cordes crée des trous dans la surface d’univers en modifiant sa topologie. Le champ de corde lui même est défini sur la surface d’univers et prend ses valeurs dans l’espace-temps réel ( à dimensions). Les théories de champs de cordes effectives reçoivent en général des contributions anormales, sauf dans la dimension critique D = 26, où l’on retrouve la corde bosonique habituelle.

            D’autres modèles sont aussi élaborés dans ce thème  qu’on appelle cordes non critiques. Ce type de modèles de cordes ont un avantage particulier c’est que leurs dimensions sont inférieures à dix en introduisant les parafermions. Ces derniers sont de champs de spins conformes fractions d’entiers.

 

Thème III : Physique d’interaction Rayonnements ionisants avec la matière biologiques.

 

L’objectif  essentiel est de mettre en évidences les mécanismes de réactivité intramoléculaire lors de d’un dépôt d’énergie de particules chargées (protons et/ou électrons) avec des molécules d’intérêt biologiques ADN, ARN, Acides aminés. Nous nous sommes d’abord intéressé aux différentes bases URACIL, THYMINE , CYTOSiNE, GUANINE en plus de la molécules d’eau. Le but définitif étant d’étudier les agrégats mixtes ADN(H2O)n qui offrent un prototype idéal pour l’étude de lésions causées à l’ADN par impact des protons ou d’électrons de même vitesse. Cette étude est une nouvelle alternative qui permet d’appréhender l’interaction au niveau moléculaire et non pas au niveau tissulaire et cellulaire.

 

 

III/- Formations doctorales assurées :

 

 

Formation

Intitulé

Responsable

 UFR DESA

Doctorat

Physique des milieux denses et matériaux

Y. BOUGHALEB

 

UFR Doctorat

(2000-2004)

 

Science et Instrumentation des Rayonnements Ionisants

 

 

A. Fahli

 

IV/- Collaborations :

 

Organisme

Type de collaboration

Responsables

Institut de Physique Nucléaire

de Lyon

Convention CNR- CNRS

2002-2003

Farizon - Ouaskit

 

 

V/- Thèses soutenues :

 

1-      Doctorat d’état :

 

 

Nom et prénom

Titre de la thèse

Lieu et date de soutenance

 

Allali Hakim

 

Apport de la technique PDMS a la caractérisation des couches minces organiques et inorganique

 

 

Université Hassan II Mohammedia- Casablanca

 


 

 

2-      Thèses de doctorat :

 

 

Nom et prénom

Titre de la thèse

Lieu et date de soutenance

 

M. Boulal

 

Détermination des états  des noyaux impairs  à l’aide du couplage  phonon

                    

 

Université Hassan II Mohammedia- Casablanca

1999.

 

A. Zaafa

 

Probabilité de transition multipolaires et structure nucléaire des noyaux 123-129La,129-137Pr et 123Cs à basse énergie ‘excitation dans le cadre de la méthode de couplage quasiparticule phonon plus rotor 

 

Université Hassan II Mohammedia- Casablanca

2001.

 

 

S. Jebbari

'CONCETION ET REALISATION D'UN COMPTEUR A ETINCELLES AVEC SES MODULES.

CONTRIBUTIONS AU SUIVI DE LA SISMICITE PAR MESURE DU RADON EMANANT DU sol

 

Université Hassan II Mohammedia- Casablanca

2001

 

Nom et prénom

Titre de la thèse

Lieu et date de soutenance

 

Marchoud Said

 

Etude des propriétés thermodynamiques et de la réactivité intra-moléculaire des agrégats Hn+ excités par collision avec un atome He à 60keV/uma

 

 

Université Hassan II Mohammedia- Casablanca

 Novembre 2001

 

VI/- Publications et communications :

 

1- Publications :

 

- A. Boulal, J. Inchaouh and M. K. Jammari 

Contribution of Quasiparticle-Phonon, Recoil and Coriolis Interactions in Describing Low-Lying States in 133Nd isotope.

European Physical Journal A 7  (2000) 317-326.

 

- A. Boulal, J. Inchaouh and M. K. Jammari 

Contribution of Quasiparticle-Phonon, Recoil and Coriolis Interactions in Describing Low-Lying States in 133Nd isotope.

Journal Marocain des Sciences Nucléaires vol 1.(2001)17-23.

 

- A. Boulal, J. Inchaouh and M. K. Jammari 

Description de la Structure des Noyaux Impairs avec A ~ 130 par la Méthode du Couplage Quasiparticule-Phonon.

http://ireswww.in2p3.fr/ires/publications/a99/maroc/boulal.pdf

El Jadida (Morocco) (1999).

 

- A. Zaafa, J. Inchaouh, M. K. Jammari, A. Boulal, R. Béraud, G. Canchel  et Emsallem

Tentative de Description du Noyau Impair 125La par la Méthode de Couplage Quasiparticule-Phonon plus Rot..r

IN2P3-CNRS : LYCEN 2000-108 (Octobre 2000).

 

- A. Zaafa, J. Inchaouh, M. K. Jammari, A. Boulal, R. Béraud, G. Canchel

Description du Noyau Impair 125La par la Méthode de Couplage Quasiparticule-Phonon plus Rotor.

Physical & Chimical New 1 (2001) 83-85.

 

- S.Jebbari; J. Inchaouh, M, Ibn Majah, K. Laraki, A. Boufraqech

Conception et réalisation d’un système automatique de dépouillement des détecteurs solides de traces nucléaires.

Journal marocain des sciences nucléaires. Volume1, pp39-45. 2001.

 

- A.Gizon, J.Genevey,C.Fliang,D.Barnéoud,J.Inchaouh,Penev and Plochocki

The 130Ndà130Prà130Ce decay chain revisited.

Eur.PHYS.J.A 12 309-316 (2001).

 

- S. Marchoud, R. Fathi, S. Ouaskit

Ionic hydrogen clusters : structure and evaporation.

Phys. Chem. News 5 (2002) 14-19

 

- S. Ouaskit et al.

Inelastic interactions of protons and electrons withbiologically relevant molecules.

European Physical Journal D 7  (2002) 459-468.

 

- S. Ouaskit et al.

Ionisation of water by 20-150 keV protons separation of direct ionization and electron capture processes.

Phys . Rev. A April (2003) accepted.

 

 

 

 

 

 

2-Communications :

 

- A. Boulal, J. Inchaouh and M. K. Jammari 

Description de la Structure des Noyaux Impairs avec A ~ 130 par la Méthode du Couplage Quasiparticule-Phonon.

Proceedings de la Rencontre Franco-Marocaine de Physique Nucléaire (1999)101-105

 

- A. Boulal, A. Zaafa, J. Inchaouh and M. K. Jammari

Description de la Spectroscopie du Noyau Impair 125La par la Méthode deQuasiparticule-Phonon.

1ère Rencontre Marocaine de Spectroscopie et d'Optique (RMSO2000) ; Casablanca, 10 Juin 2000 (Résumé publié, page: 34 ).

 

- A. Boulal, A. Zaafa, J. Inchaouh and M. K. Jammari

Excited Bands of 129Ce in Quasiparticle-Phonon Coupling Method.

7th International Conference on Nucleus-Nucleus Collisions (NN2000) ; Strasbourg (France), 3-7 Juillet 2000 (Résumé publié, page: 181).

 

-  A. Zaafa, J. Inchaouh M. K. Jammari et A. Boulal

Description de la Structure de bande de 127La par la Méthode de Quasiparticule-Phonon plus Rotor.

3ème Rencontre Nationale des Jeunes Chercheurs en Physique ; Session : Nucléaire ; Casablanca, 23-25 Novembre 2000 pages 222-225.

 

- A.  Boulal, A. Zaafa, J. Inchaouh and M. K. Jammari

Quasiparticle-Phonon Description of 129Ce Isotope.

International Conference on Structure of the Nucleus at the Dawn of the Century;

Bologna (Italy), 29 Mai - 3 Juin 2000 (Résumé publié, page: A-11).

 

- S. JEBBARI ; J.INCHAOUH, A.IBN MAJH, H.MARAH

Mesures du radon émanant du sol : Influence des paramètres atmosphériques et corrélation avec l'activité sismique.

 

- S.JEBBARI ; J.INCHAOUH, A.IBN MAJH, H.MARAH

Actes de la 3ème Rencontre Nationale des Jeunes Chercheurs en Physique. Casablanca (2000)  p. 250.

 

- S. Ouaskit et al.

Ionisation of uracil vapor by 20-150 keV protons.

13 thsymposium on atomic and surface physics and related topics (SASP 2002) InnsbruckAustria.

 

- S. Ouaskit et al. (invited paper)

Biological effects of Ioning radiation : Impact of protons on biomolecules vapor by 20-150 keV.

13 thsymposium on atomic and surface physics and related topics (SASP 2002) InnsbruckAustria.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

UNIVERSITE CADI AYYAD

 

FACULTE DES SCIENCES SEMLALIA

 

MARRAKECH

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


I/- Identification :

 

 

Laboratoire de Physique des Hautes Energies

et d’Astrophysique

Responsable : Pr. Zouhair Benkhaldoun

Adresse : B.P. 2790 Avenue My Abdellah, Marrakech 40000

Tel : 044 43 46 49   Fax : 044 43 74 10

e_mail: zouhair@ucam.ac.ma

Contact: elkacimi@ucam.ac.ma

 

 

 

Equipe de Recherche :

 

Nom

Grade

Spécialité

A. Adahchour

PES

Physique nucléaire théorique

A. Arhrib

PES

Physique des particules

M. Chabab

PES

Physique des particules

M. El Kacimi

PA

Physique des particules

D. Goujdami

PA

Physique des ions lourds

M. Aharrouch

doctorant

Physique des particules

R. Ben Brik

doctorant

Physique des particules

L. Sanhaji

doctorante

Physique des particules

S. Charafi

doctorante

Physique des particules

 

 

II/- Thèmes de recherche :

 

Thème I : Construction de la partie centrale du calorimètre électromagnétique

Le  LPHEA participe aux différentes opérations intervenant dans la construction de la partie centrale du calorimètre électromagnétique qui relève de la responsabilité du LAPP depuis 1998 :

-          Assemblage des modules : qui consiste à empiler les 64 électrodes et un nombre égal  d’absorbeurs pour chacun des modules. Des espaceurs en kapton, sous forme de nid d’abeille, sont utilisés pour contrôler l’espace absorbeur-électrode. Durant l’opération d’assemblage, différents tests sont effectués à même de contrôler la tenue à la haute tension des électrodes, l’intégrité électrique, s’assurant que chacune des cellules formant l’électrode est bien alimentée en haute tension, d’une part, et de l’état de la couche signal, d’autre part. La mesure des capacités des cellules, effectuée à la fin de l’empilage du module, permet de contrôler la distance absorbeur-absorbeur et sa constance dans les limites des tolérances du cahier de charges du détecteur.

-          Câblage des modules : après l’empilage d’un module, l’opération de câblage prend place. Il consiste à équiper le module de cartes sommatrices, de cartes mères et de doter ces dernières de cables répartis en deux groupes : le premier groupe de cables permet de collecter le signal engendré au niveau de chaque cellule du module ; le second permet d’injecter les charges de calibration aui servent à l’étalonnage du détecteur. Des tests sont effctués à même de valider le câblage, d’une part, et de contôler la tenue à la haute tension aussi bien à chaud qu’à froid ; ce dernier test étant effectué en plaçant le module dans le cryostat aménagé au LAPP à cet effet.

 

Thème II : Analyse des données prises au faisceau test.

Quatre modules parmi les trente deux, formant le tonneau, sont testés à l’aide d’un faisceau d’électrons à différentes énergies afin de valider les performances attendues et fixées par le cahier de charges de la physique. Nous avons installé les logiciels et les librairies permettant l’analyse des données prises au faisceau test sur le serveur local à Marrakech. En plus de la participation active à la campagne de prises de données, nous nous sommes interessés à l’analyse des données prises lors des tests effectués sur le module P15 et évalués la non uniformité et la résolution en énergie de ce module.

 

Thème III :Production de paires de bosons de Higgs au LHC dans le cadre du modèle MSSM : Implémentation du processus dans PYTHIA.

            Nous avons implémentés les éléments de matrice, des différents diagrammes contribuant à la production de paires de bosons de Higgs dans le cadre du MSSM, dans PYTHIA  permettant ainsi de couvrir l’intégralité de l’espace des paramètres (tgb , mA) . Les éléments de matrice sont calculés par HPAIR.  Nous nous intéressons à l’étude de l’observabilité des canaux de désintégration des paires de bosons de Higgs en paires de quarks b dans le cadre de l’expérience ATLAS. Le bruit de fond le plus important provient des processus QCD de production des quarks b.

 

Thème IV : Production de quarks b au LHC : comparaison des générateurs PYTHIA, ISAJET, HERWIG et mc@nlo.

            Les générateurs d’événements les plus utilisés font usage de modèles différents de fragmentation ce qui donnent lieu à des distributions d’observables physiques de l’état final des processus QCD différentes. Aussi, nous nous interessons à étudier les sources QCD de production des quarks b en comparant PYTHIA, ISAJET et HERWIG. Les corrections radiatives d’ordres supérieurs aux processus QCD sont importantes. Nous nous interessons aussi à l’étude de la production des quarks b à l’aide du générateur d’événements mc@nlo qui utilisent les éléments de matrice au NLO.

 

Thème V : Participation au software et à l’analyse du Run combiné :

  Nous nous interessons dans le cadre de ce thème aux développements en cours au sein d’Athena et plus particulièrement la partie concernant l’intégration de la matrice de corrélation des piédestaux et la méthode de filtrage optimal à la LAPP.

 

Thème VI :  Calcul des taux des réactions nucléaires à interêt astrophysique :

   Nous appliquons le formalisme de la matrice R pour l'étude des réactions à interêt astrophysique. Le but principal de cette méthode en physique nucléaire de basses énergies est de paramétrer des grandeurs connues expérimentalement, comme les sections efficaces ou les déphasages avec un petit nombre de paramètres et de les utiliser pour faire une extrapolation aux énergies stellaires.  Ce travail sert de base à un modèle d'évolution stellaire développé par un groupe d'astrophysiciens français A. Coc (CSNSM Orsay), M. Cassé (IAP Paris), et E. Vangioni-Flam (IAP Paris) afin de recalculer la densité de la matière baryonique de l'univers.

 

 

 

Thème VII :  Quelques aspects théoriques et phénoménologiques de la physique des particules :

 

  Nous nous intéressons dans le cadre de ce thème   à des problèmes encore ouverts en Physique des Hautes Energies et qui touchent plus particulièrement au confinement qui apparaît dans les théories de jauges non abeliennes ( QCD comme exemple),  la brisure de la symétrie CP aussi bien en physique des particules qu'en cosmologie et la physique du neutrino, en rapport avec la baryogenèse via la leptogenèse.   D'autre part, en collaboration avec Prof. Abdessalm Arhib, nous nous proposons de faire des  analyses  phénomènologiques et des calculs de précision de certaines observables physiques ou paramètres fondamentaux du Modèle Standard et de ses extensions les plus populaires, à savoir, le modèle standard super symétrique minimal (MSSM) et le modèle à deux doublets de Higgs (THDM). Une attention particulière est donnée à l'évaluation du moment magnétique anormal g-2  des leptons m et t dans le cadre du MSSM ou THDM avec ou sans violation de CP. D'autres collaborateurs étrangers sont également associés  à ces derniers sujets: J. Silva-Marcos (IST-Lisbon) et W. Hollik (Max Planck Institut-Munich).

 

Thème VIII : Impléméntation de modèles extra-dimensions dans CompHep et Pythia :

    Le travail développé dans ce thème  consiste  à implémenter  des modèles extra dimensions dans CompHEP à savoir : 1-Large extra dimensions (ADD Model) ; 2-Warped extra dimensions ; 3- TEV-1 sized model with gauge bosons ; 4- Universal  extra dimension model (UED Model); 5-An 5D SU(5) SUSY GUT Model. Actuellement seul UED model est implémenté dans COMPHEP.  L’étape suivante consiste à exploiter la cinématique générée avec les éléments de matrice de CompHep et de l’interfacer à Pythia à même de générer les distributions exclusives des états finaux de ces processus.

 

 

III/- Formations doctorales assurées :

 

Formation

Intitulé

Responsable

DESA

2000-2002

Astrophysique et physique des hautes énergies.

Z. Ben Khaldoun

DESA

2003-2005

Astrophysique et physique des hautes énergies.

M. Chabab

UFR Doctorat

2002-2005

Physique des hautes énergies et d’astrophysique

Z. Ben Khaldoun

 

 

IV/- Collaborations (nationales et internationales) :

 

Organisme

Type de collaboration

Responsables

Laboratoire d’Annecy-Le-Vieux de Physique des Particules

Action intégrée

M. El Kacimi-G. Sauvage

CFIF-IST de Lisbonne

Convention de coopération CNRST-GRICES

A. Arhrib-J. Silva Marcos

CPT – univ. Coimbra

Convention de coopération CNRST-GRICES

M. Chabab-J. Providencia

FST Tanger

Accord interuniversitaire

M. Chabab-A. Arhrib

V/- Thèses soutenues (5 dernières années) :

 

5-      Thèses de doctorat :

 

Nom et prénom

Titre de la thèse

Lieu et date de soutenance

Najib El Biaze

Violation CP, moment électrique dipolaire du neutron et Potentiels de l’axion et du dilaton

Université Mohamed V-Agdal Faculté des Sciences  le 29 juin 2002

Rachid Markazi

Confinement, physique hadronique et Règles de somme en QCD

Université Mohamed V-Agdal Faculté des Sciences en octobre 2001

 

 

VI/- Publications et communications : (depuis 1999)

 

      1/- Publications :

 

- J. Colas, M. El Kacimi, N. Massol and P. Perrodo

Channels of the EMB1999 module

July 1999.

 

- M. El Kacimi and R. Lafaye

Simulation of neutral Higgs pair production process in PYTHIA using HPAIR matrix elements.

ATL-PHYS-2002-015.

 

- LARG Group, M. El Kacimi

Performance of the barrel module 0 of the ATLAS electromagnetic calorimeter.

Nucl. Instr. Phys A500(2003)202-231.

 

- LARG Group, M. El Kacimi

Performance of the end-cap module 0 of the ATLAS electromagnetic calorimeter.

Nucl. Instr. Phys A500(2003)178-201.

 

- M. El Kacimi and R. Lafaye

The study of  b quarks sources at LHC collider.

En cours de préparation.

 

- M. El Kacimi and R. Lafaye

Simulation and analyse of neutral Higgs pairs production at LHC.

En cours de préparation.

 

 

 

- A. Adahchour,  P. Descouvemont

R-matrix analysis of the 3He(n, p )3H and 7Li(p, n)7Be reactions.

Journal of Physics G : Nuclear and Particle Physics 29 (2003) 395-403.

- A.Coc (CSNSM, IN2P3, CNRS, France), E.Vangioni-Flam (IAP, CNRS, France), P. Descouvemont, A. Adahchour (ULB, Belgique), C.Angulo (UCL, Belgique)

Updated Big Bang Nucleosynthesis confronted to WMAP observations and to the Abundance of Light Elements.
accepted in ApJ, 22 pages, 5 figures.

 

- P. Descouvemont and A. Adahchour (ULB, Belgique), C.Angulo (UCL, Belgique), A.Coc (CSNSM, IN2P3, CNRS, France), E.Vangioni-Flam (IAP, CNRS, France)

R-matrix compilation of Big Bang nuclear reaction rates.

Soumis au  journal  ADNDT ( Atomic Data Nuclear  Data Tables).

- M. Chabab  LPHEA–03-12Nov. 2003. 8 pages.

STRONG CP PROBLEM, NEUTRON EDM and THERMAL QCD SUM RULES.
Contributed to Hadron 03: 10th International Conference on Hadron Spectroscopy, Aschaffenburg, Germany, 31 Aug - 6 Sep 2003. (to appear in the proceedings).
SLAC e-Print Archive : hep-ph/0311261.

 

- Mohamed Chabab, Latifa Sanhaji. LPHEA-03-10, Nov.  2003. 7pp. 

CONFINEMENT IN SU(N_C) GAUGE THEORY WITH A MASSIVE DILATON.
 soumis à Eur.
Phys. Journal C - SLAC e-Print Archive: hep-th/0311096.

 

 - Mohamed Chabab (Marrakesh U., LPHEA). LPHEA-02-04, Dec 2002. 8pp.

THETA TERM IN QCD SUM RULES AT FINITE TEMPERATURE AND THE NEUTRON ELECTRIC DIPOLE MOMENT.
Invited talk at 2nd International Workshop on Hadron Physics: Effective Theories of Low-Energy QCD, Coimbra, Portugal, 25-29 Sep 2002, and to appear in the Proceedings.
Published in AIP Conf.Proc.660:170-176,2003.  Also in Coimbra 2002, Effective theories of low energy QCD* 170-176.
SLAC e-Print Archive: hep-ph/0212155

 

- Y. Attaourti, B. Manaut, M. Chabab (Cadi Ayyad U., Marrakech). LPHEA-02-01, Jul 2002. 12pp.

COMMENT ON MOTT SCATTERING IN STRONG LASER FIELD.
e-Print Archive: hep-ph/0207200

 

- M. Chabab (Cadi Ayyad U., Marrakech), N. El Biaze, R. Markazi, E.H. Saidi (Rabat U.). LPHEA-00-06, UFR-HEP-00-24, Nov 2000. 15pp.

N THE DILATON AND THE AXION POTENTIALS.
 Published in Class.Quant.Grav.18:5085-5096,2001

SLAC e-Print Archive: hep-th/0109027.

 

- T. Barakat, M. Chabab

HEAVY MESON MASSES VIA DICK INTERQUARK POTENTIAL.
LPHEA-00-05, UFR-HEP-00-22, Jan 2001. 13pp.
SLAC e-Print Archive: hep-ph/0101056.

 

- M. Chabab, N. El Biaze, R. Markazi (Cadi Ayyad U., Marrakech). UFR-HEP-00-11, LPHEA-00-04, Oct 2000. 9pp.

NOTE ON THE THERMAL BEHAVIOR OF THE NEUTRON ELECTRIC DIPOLE MOMENT FROM QCD SUM RULES.

Published in J.Phys.G27:2275-2282,2001
SLAC e-Print Archive: hep-ph/0010324.

 

- M. Chabab (Cadi Ayyad U.) , LPHEA-00-02, UFR-HEP-00-12, Aug 2000. 5pp.

COMMENTS ON THE CONFINEMENT FROM DILATON-GLUON COUPLING IN QCD.

Talk presented at 4th International Conference on Quark Confinement and the Hadron Spectrum, Vienna, Austria, 3-8 Jul 2000.
Published in *Wien 2000, Quark confinement and the hadron spectrum* 285-288
SLAC e-Print Archive: hep-th/0009115
.

 

- M. Chabab (Cadi Ayyad U., Marrakech), R. Markazi, E.H. Saidi (Rabat U.). UFR-HEP-04-99, LPHEA-99-02, Mar 2000. 15pp.

ON THE CONFINING POTENTIAL IN 4-D SU(N(C)) GAUGE THEORY WITH DILATON. 
Published in Eur.Phys.J.C13:543-549,2000
e-Print Archive: hep-th/0003225
.

 

2/- Communications :

 

- S. Charafi, M. El Kacimi et D. Goujdami

Résultats des test sur faisceau d’électrons du calorimètre électromagnétique du détecteur ATLAS : Uniformité et résolution en énergie du module P15.

CIS2003, 23-25 avril Marrakech-Maroc.

 

- M. El Kacimi, D. Goujdami et R. Lafaye

Sources de quarks b au LHC : comparaison entre PYTHIA et ISAJET.

CIS2003, 23-25 avril Marrakech-Maroc.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

UNIVERSITE MOHAMED 1er

 

FACULTE DES SCIENCES

 

OUJDA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


I/- Identification :

 

 

Laboratoire de Physique Théorique et de

Physique des Particules

 

Responsable : Pr. Jamal Eddine DERKAOUI

Adresse : B.P. 524, Bd Mohammed VI, – Oujda

Tel : 056 500601   Fax : 056 500603   GSM : 067 302605

e_mail : derkaoui@sciences.univ-oujda.ac.ma

 

 

 

 

 

 

Equipe de Recherche :

 

Nom

Grade

Spécialité

J. Derkaoui

PES

Physique des particules

H. Dekhissi

PES

Physique des particules

A. Moadili

PES

Physique nucléaire

F. Maaroufi

PH

Physique des particules

S. Hassani

doctorante

Physique des particules

A. El Kharrim

doctorant

Physique des particules

B. Dekhissi

doctorante

Physique des particules

A. Moussa

doctorant

Physique des particules

 

 

II/- Thèmes de recherche :

 

Thème I : Tests sur faisceau du calorimètre électromagnétique bouchon d’ATLAS

 

L’équipe participe aux prises de données des tests  sur faisceau des modules du calorimètre électromagnétique bouchon d’ATLAS. Elle est aussi engagée dans l’analyse des données de tests. On s’intéresse en particulier à :

·         l’étude de la diaphonie entre les cellules des différents échantillons des modules  afin d’en tenir compte dans les codes de reconstruction et d’analyse des données futures. Ce travail a fait l’objet de la note ATL-LARG-2003-012.

·         la détermination de la résolution en énergie pour les données collectées en test pour différentes énergies du faisceau et à différentes positions d’impact du faisceau sur les modules et ce afin de tester l’uniformité de la réponse du détecteur.

Des séjours de recherche au CPPM et au CERN ont été effectués entre 2001 et 2003 par B. Dekhissi, J. Derkaoui et A. Elkharrim

 

 

 

 

Thème II : Possibilité de détection des couplages trilinéaires neutres (NTGC) dans la production des paires de bosons de jauge ZZ et Zdans l’expérience ATLAS au LHC.

 

Les bruits de fond ont été étudiés. La sensibilité est étudiée à travers trois variables (section efficace, énergie et polarisation).

Les limites prédites sont 3 à 5 ordres de grandeur meilleures que celles établies actuellement.

Ce travail a fait partie du mémoire de thèse en vue de  l’obtention du doctorat de l’Université de Paris Sud soutenue par S. Hassani en septembre 2002 à Orsay.

 

 

Thème III : Mesure de la concentration du Radon-222 au Maroc  oriental par différentes techniques.

 

Une longue exposition à cet isotope gazeux du radon peut générer des cancers du poumon.

L’objectif est d’utiliser plusieurs techniques de détection développées dans le  domaine de la physique des particules: détecteurs thermoluminescents, détecteurs nucléaires de trace CR39, détecteurs à charbon actif Alpha Guard, compteurs proportionnels et compteurs à scintillations pour la mesure de la concentration du radon-222 dans les habitations et les sites à risques.

 

 

Thème IV : Développement de dispositifs, de méthodes dosimètriques  et de programmes de simulation pour la thérapie des tumeurs avec les radiations.

 

On utilise la méthode de simulation Montecarlo pour les faisceaux de photons et de hadrons en se basant sur le code GEANT.

On se propose de développer des dispositifs qui permettent la mesure de la dose déposée et le contrôle du fonctionnement de la source et de l’accélérateur durant le traitement.

 

 

Thème V : Etude des rayons cosmiques détectés par MACRO.

 

Analyse des données de MACRO pour étudier la composante muonique des rayons cosmiques, en particulier ce qui concerne la composition initiale et les variations temporelles.

 

 

III/- Formations doctorales assurées :

 

 

Formation

Intitulé

Responsable

DESA

2000-2002

Astrophysique, Physique des Particules et Physique nucléaire

J. Derkaoui

UFR Doctorat

1997-2001

Physique des particules élémentaires

J. Derkaoui

 

UFR Doctorat

2001-2005

Physique des particules élémentaires

J. Derkaoui

 

 

 

 

IV/- Collaborations (nationales et internationales) :

 

Organisme

Type de collaboration

Responsables

Centre de Physique des Particules de Marseille (CPPM) France

PICS

J. Derkaoui – S. Tisserant

Département de Physique Expérimentale, Université de Torino - Italie

 Accord inter universitaire

 

J. Derkaoui - A. Marzari

Département de Physique Université de Bologna - Italie

 Accord inter universitaire

J. Derkaoui – G. Giacomelli

 

 

V/- Thèses soutenues (5 dernières années) :

 

6-      Doctorat d’état :

 

 

Nom et prénom

Titre de la thèse

Lieu et date de soutenance

Fatiha Maaroufi

Etude de l’anisotropie temporelle et spatiale des rayons cosmiques avec le détecteur MACRO

Université Mohamed Ier Oujda,

 octobre 1998.

Hassan Chatei 

Etude du procédé de croissance du diamant en plasma micro-onde

Université Mohamed Ier Oujda,

décembre 1997.

Taoufiq  Ouali

contraintes cosmologiques sur la masse du boson de Higgs 

Université Mohamed Ier  Oujda,

avril 2000

 

7-      Thèses de doctorat :

 

 

 

Nom et prénom

Titre de la thèse

Lieu et date de soutenance

Mohamed Ouchrif 

Perte d'énergie des particules cosmiques superlourdes

Université Mohamed Ier  Oujda

novembre 1999

Yahya Tayalati 

Solution magnétique au problème des neutrinos solaires et détection des oscillations des neutrinos atmosphériques par le télescope ANTARES

Université Mohamed Ier  Oujda

Juillet 2000

Mohamed Hamal

La simulation des interactions des ions légers avec les tissus biologiques : application à l’hadronthérapie                              

Université Mohamed Ier  Oujda

Juillet 2000

Abdeslem Rrhioua

Le problème des neutrinos solaires et la précession résonante de spin et de saveur & recherche des monopoles magnétiques

Université Mohamed Ier  Oujda

Avril 2002

Dikra Bakari

Etude des oscillations des neutrinos atmosphériques avec le détecteur MACRO

Université Mohamed Ier  Oujda

Avril 2002

Faiza Bourhaleb

Implémentation d’un code analytique pour les plans de traitement en hadronthérapie

Université Mohamed Ier  Oujda

Juin 2002

Samira Hassani

Mesure des couplages à 3 bosons de jauge neutres au LHC & Etude de la linéarité du calorimètre électromagnétique d’ATLAS

Université  de Paris-Sud Orsay

Septembre 2002

 

 

VI/- Publications et communications :

 

      1/- Publications :

 

- M. Ambrosio, H.Dekhissi, J. Derkaoui, F. Maaroufi et al.

Observation of the shadowing of cosmic rays by the moon using a deep underground detector.
Phys.Rev.D59(1999)12003.


- M. Ambrosio, H.Dekhissi, J. Derkaoui, F. Maaroufi et al.

Measurement of the energy spectrum of underground muons at Gran sasso with a transition radiation detector.

Astrop.Phys.10(1999)11.


- M. Ambrosio, H.Dekhissi, J. Derkaoui, F. Maaroufi et al.

Limits on dark matter WIMPs using upward-goimg muons in the MACRO detector.

Phys. Rev.D 60(1999)82002.

 

- M. Ambrosio,  H.Dekhissi, J. Derkaoui, F. Maaroufi et al.

High statistics measurement of the underground muon pair separation at Gran Sasso.

Phys. Rev.D 60(1999)32001.

 

- M. Ambrosio, H.Dekhissi, J. Derkaoui, F. Maaroufi et al.

High statistics measurement of the underground muon pair separation at Gran Sasso.

Phys. Rev.D 60 (1999)32001.

 

- J. Derkaoui et Y. Tayalati.

On the Resonant Spin Flavor Precession of the Neutrino in the Sun.

Astrop. Phys. 4(2000) 351-363. 

 

- M. Ambrosio, H.Dekhissi, J. Derkaoui, F. Maaroufi et al.

Nuclearite Search with the MACRO Detector at Gran Sasso.

Phys. J. C 13(2000)453.

 

- H. Dekhissi et al.

Investigation of 158 A GeV Pb Fragmentation Using A CR39 Detector.

Nucl. Phys. A 662(2000)207.

 

- M. Ambrosio, H.Dekhissi, J. Derkaoui, F. Maaroufi et al.

Low energy atmospheric muon neutrinos in MACRO.

Physics Letters B, Volume 478 (2000) 5-13.

 

- M. Ambrosio, H.Dekhissi, J. Derkaoui, F. Maaroufi et al.

Search for lightly ionizing particles with the MACRO detector.

Phys. Rev. D62(2000)052003

 

-          S.Berga, J. Derkaoui et al.

A code for hadrontherapy treatment planning with the voxelscan method.

Computers in biology and medicine 30 (2000) 311-327

 

- M. Ambrosio, H.Dekhissi, J. Derkaoui, F. Maaroufi et al.

Neutrino Astronomy with the MACRO Detector.

Astroph. J. 546 (2001) 1038.

 

- M. Ambrosio, H.Dekhissi, J. Derkaoui, F. Maaroufi et al.

Matter Effects in Upward going Muons and Sterile Neutrino Oscillations

Phys. Lett. B517 (2001) 59.

 

- H. Dekhissi , J. Derkaoui et al.

Energy Losses of Q-balls

Astrop. Phys. 15 (2001) 137-147.

 

- M. Ambrosio, H.Dekhissi, J. Derkaoui, F. Maaroufi et al.

The MACRO Detector at GRAN SASSO.
Nucl.Instrum.Meth.A486 (2002)663-707.

 

- M. Ambrosio, H.Dekhissi, J. Derkaoui, F. Maaroufi al.

Final results of magnetic monopole searches with the MACRO experiment.
Eur.Phys.J.C25 (2002) 511-522.

- M. Ambrosio, H.Dekhissi, J. Derkaoui, F. Maaroufi al.

Search for nucleon decays induced by GUT magnetic monopoles with the MACRO. experiment.
Eur.Phys.J.C26 (2002) 163-172.
 

- M. Ambrosio, H.Dekhissi, J. Derkaoui, F. Maaroufi al.

A combined analysis technique for the search for fast magnetic monopoles with the MACRO detector.
Astropart.Phys.18 (2002) 27-41.

- M. Ambrosio, H.Dekhissi, J. Derkaoui, F. Maaroufi al.

Search for cosmic ray sources using muons detected by the MACRO experiment.
Astropart.Phys.18 (2003) 615-627
 

- M. Ambrosio, H.Dekhissi, J. Derkaoui, F. Maaroufi al.

Search for diffuse neutrino flux from astrophysical sources with MACRO.
Astropart.Phys.19 (2003) 1-13.

- M. Ambrosio, H.Dekhissi, J. Derkaoui, F. Maaroufi al.

Measurement of the residual energy of muons in the Gran Ssso underground laboratories.
Astropart. Phys.19 (2003) 313-328.

 

- M. Ambrosio, H.Dekhissi, J. Derkaoui, F. Maaroufi al.

Atmospheric neutrino oscillations from upward through going muon multiple scattering in MACRO.
Phys. Lett. B566 (2003) 35-44.

 

- M. Ambrosio, H.Dekhissi, J. Derkaoui, F. Maaroufi al.

Moon and sun shadowing effect in the macro detector.
Astropart. Phys.20 (2003) 145-156.

 

- M. Ambrosio, H.Dekhissi, J. Derkaoui, F. Maaroufi al.

Search for the sidereal and solar diurnal modulations in the total MACRO muon data set.

Phys. Rev. D67 (2003).

 

- B. Aubert, S. Hassani et al.

Performance of the ATLAS electromagnetic calorimeter end-cap module 0.
Nucl. Instrum. Meth. A500 (2003) 178-201.

 

- B. Aubert, S. Hassani et al.

Performance of the ATLAS electromagnetic calorimeter barrel module 0.
Nucl. Instrum. Meth. A500 (2003) 202-231.

 

 

      2/- Communications :

 

- M. Ambrosio, H.Dekhissi, F. Maaroufi et al.

Relevance of the hadronic interaction model in the interpretation of multiple muon data as detected with the MACRO experiment.

Nucl. Phys. (Proc. Suppl.)75A (1999)265.

 

- M. Ambrosio, H.Dekhissi, F. Maaroufi et al.

Hint of mu + n® mu +n +mu-  process observation with the MACRO Experiment.

Nucl. Phys. (Proc. Suppl.)75A (1999)394.

 

- M. Ambrosio, H.Dekhissi, F. Maaroufi et al.

Study of Photonuclear Interaction of muons in Rock with the MACRO Experiment.

Nucl. Phys. (Proc. Suppl.)75A (1999)397.

 

 

- M. Ambrosio, H.Dekhissi, F. Maaroufi et al.

Atmospheric neutrino induced muons in the MACRO detector.

Nucl. Phys. (Proc. Suppl.)75A (1999)400.

 

- H. Dekhissi

Search for cosmic ray point sources with the MACRO detector at Gran Sasso.

Astrophysics and space science 273(2000)295.

 

- H. Dekhissi , J. Derkaoui, F. Maaroufi et al.

Neutrino physics and astrophysics with the MACRO detector.

hep-ex/0010055 Invited paper at the Chacaltaya Meeting on Cosmic Ray Physics, La Paz, 23-27 July, 2000.

 

- H. Dekhissi , J. Derkaoui,  F. Maaroufi  et al.

Atmospheric neutrino results from MACRO .

XXXth International Conference on High Energy Physics, 27 July - 2  August, 2000, Osaka, Japan.

 

- H. Dekhissi , J. Derkaoui, F. Maaroufi et al.

Search for magnetic monopoles and other massive particle with MACRO.

European Research Conference on "Frontiers in Particle Astrophysics and Cosmology", 30 September - 5 October 2000, San Feliu de Guixols, Spain.

 

- F. Maaroufi and A. Margiotta

Daily variations studies with the MACRO detector.

Proceedings of the "cosmic radiations: from astronomy to particle physics" Nato science series, II, Vol. 42,  273.

 

- J. Derkaoui

Solar Neutrinos and Magnetic Effects: Status Review and  Prospects.

Nato science series, II, Vol. 42,  225.

 
- Y. Tayalati, A. Rrhioua and J. Derkaoui

Resonance spin flavour precession and solar neutrinos.

Nato science series, II, Vol. 42,  235.

 

- H.Dekhissi

Search for cosmic ray sources with underground detectors

Nato science series, II, Vol. 42, 261 .

 

- H. Dekhissi, R. Giacomelli and G. Sirri

Radon measurements at Oujda city.

Nato science series, II, Vol. 42,  325.

 

- B. Dekhissi ,J. Derkaoui, A. ElKharrim, F. Maaroufi et al;

Crosstalk in production modules of the Electromagnetic Endcap Calorimeter.

ATLAS-LARG 2003-012.

 

 

 

 

 

 

 

VII/- Organisation de manifestations scientifiques  :

 

“Cosmic radiations : from astronomy to particle physics” 
atelier international organisé du 21 au 23 mars 2001

 

“1st  euro-mediterranean meeting on radiotherapy

rencontre internationale organisée les 10 et 11 mai 2002

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

UNIVERSITE MOHAMED V

 

FACULTE DES SCIENCES

 

RABAT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


I/- Identification :

 

 

 

Laboratoire de Physique Nucléaire (LPNR)

 

Responsable : Pr. Rajaâ CHERKAOUI EL MOURSLI

Adresse : Faculté des Sciences,B.P. 1014, avenue Ibn Battota, 10 000  Rabat

Tel : 037 77 18 34/35/41 poste 178   Fax : 037 77 89 73

e_mail : rcherkao@fsr.ac.ma

 

 

 

Equipe de Recherche :

 

Nom

Grade

Spécialité

R. Cherkaoui El Moursli

PES

Physique nucléaire

A..Chouak

PES

Physique nucléaire

A. Idrissi Fakhereddine

PES

Physique nucléaire

L. Erradi

PES

Physique des réacteurs

M. Lferde

PES

Physique nucléaire

Z. Moutia

PA

Physique nucléaire

N. El Khayati

PH

Physique des matériaux

A. Chetaine

PH

Physique des réacteurs

A. Chiadli

PES

Physique nucléaire

F. Z. Boujrhal

PH

Physique nucléaire

A. Benmansour

Technicien-préparateur

 

F. Midi

Préparatrice

 

 

 

II/- Thèmes de recherche :

 

Le laboratoire de Physique Nucléaire de la Faculté des Sciences de Rabat (LPNR) possède un accélérateur générateur de neutrons de 14 MeV, de fabrication française SAMES T-400, don de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA). Il a servi aux mesures de sections efficaces de réactions nucléaires par activation neutronique. Actuellement, des applications analytiques de cette technique, réellement utilisables dans les secteurs socio-économiques du pays, sont développées. Il s’agit notamment de mettre en œuvre l’analyse par activation par neutrons de 14 MeV d’échantillons de diverses origines : industrielle, géologique, agricole…, de réaliser une dosimétrie de neutrons rapides à des fins de radioprotection pour les utilisateurs de neutrons.

En parallèle des applications autour de l’accélérateur, nous avons des projets divers dans le domaine de la physique des hautes énergies, des applications des techniques nucléaires, de la radioactivité naturelle, et de la physique des réacteurs.

 

 

 

Thème I : La biodétection de la pollution atmosphérique et marine

 

La contamination de l’environnement due aux différentes activités industrielles et agricoles ainsi qu’à la circulation routière, est de plus en plus inquiétante. Un effort croissant de recherche devient nécessaire pour développer des méthodes de surveillance de la pollution de l’environnement. Certains organismes vivants, comme les écorces, feuilles et les épines d‘arbres, les lichens et les algues ont  la propriété de fixer préférentiellement de nombreux métaux lourds lorsqu’ils se déposent à leur surface. De tels capteurs biologiques, ou bioaccumulateurs, peuvent incorporer pendant une exposition de longue durée suffisamment d’éléments toxiques pour caractériser une pollution dans un site donnée. Leur large répartition géographique et leur capacité d’accumulation, en particulier des métaux, font de ces cryptogrammes des capteurs de premier choix pour les études de biomonitoring. Afin de déterminer le plus grand nombre possible d’éléments accumulés par ces bio accumulateurs, quatre méthodes d’analyse différentes sont utilisées : 1)- l’analyse par activation par neutrons de 14 MeV fournis par le générateur de neutrons SAMES T-400 de la Faculté des Sciences de Rabat ; 2)- l’analyse par fluorescence X au CNESTEN ; 3)- L’Activation Neutronique Instrumentale associée à la méthode k0 (AANI-k0) auprès du réacteur ORPHEE, du CEA, au Laboratoire Pierre Süe (LPS/CEA/Saclay), 4) . l’Analyse par Spectrométrie de Masse associée à une torche à Plasma à Couplage Inductif (ICP-MS) au LPS/CEA/Saclay

 

Thème II : Etude multi-élémentaire des polluants dans les rejets urbains et industriels par activation par neutron de 14 MeV

 

Dans ce travail, l’analyse par activation neutronique par neutrons de 14 MeV est appliquée pour analyser des échantillons de sédiments et les résidus de plusieurs sites d’eau résiduaire, d’origine urbaine et/ou industrielle. Les spectres dépouillés jusqu’à présent ont montré clairement la présence de plus de 14 éléments. Les résultats ainsi obtenus sont comparés avec les normes indiquées par l’O.M.S. Nous développons actuellement une étude sur la pollution métallique et radioactive le long du bassin versant de l’oued Bouregreg.

 

Thème III : Construction du pré-échantillonneur central d’ATLAS

 

 Participation à la réalisation du détecteur ATLAS (A Toroidal Lhc AppartuS) qui sera installé sur le futur collisionneur LHC (Large Hadron Collider) du CERN (Centre Européen de la  Recherche Nucléaire. Le LPNR participe à la réalisation des électrodes du pré-échantillonneur (presampler). Les soudures des résistances sur les électrodes et les tests se font à Rabat et à Casablanca. Les membres du LPNR participent également aux analyses du faisceau test et aux simulations du détecteur ATLAS.

 

 

 

Thème IV : Détermination de la fonction de structure du gluon

 

La production de photons directs est un processus idéal pour étudier la fonction de structure du gluon. La fonction de structure du gluon est déterminée en utilisant la section efficace de production g-jet par simulation du détecteur ATLAS. Une méthode basée sur un ajustement au premier ordre est employée. Plusieurs paramètrisations du gluon sont utilisées. Une meilleure compatibilité entre théorie et données simulées est atteinte en utilisant la forme générique CTEQ pour la fonction de structure du gluon et en paramétrisant les fonctions de distribution des quarks par MRSA (pour une échelle Q2 = 0.25 ´ pT2 GeV2).

 

Thème V : Application de la méthode 230Th/234U à la datation Des dépôts Quaternaires Marocains.

 

L'ère quaternaire de la période géologique a été caractérisée par des fluctuations intenses  du climat global responsables des changements dans la forme des terrasses, des modes de sédimentation  et aux circulations atmosphériques et océaniques. Seules les archives marines et continentales détiennent une tranche de temps suffisamment longue et une gamme de variabilité suffisamment large pour analyser l'amplitude, le mode et le temps de réponse des milieux aux variations des facteurs forçant. Les coraux fossiles considérés comme matériaux de choix pour la datation par les méthodes de déséquilibre radioactif dans les familles de l'uranium sont rares autours des côtes marocaines, ce qui nous a poussés à continuer la datation d'autres fossiles comme les coquilles de mollusques, les calcites et les travertins. Dans le but de comprendre l'évolution de l'environnement externe des plages marines et des terrasses continentales marocaines, une étude a été entamée en collaboration avec des géologues.

 

Thème VI : Etude de la Fiabilité des Ages 230Th/234U  des Coquilles de Mollusques.

 

La méthode 230Th/234U, qui permet la datation des objets dont l’âge peut remonter jusqu’à 350000 ans, a été appliquée au début aux coraux qui constituent, en cas d’absence de recristallisation secondaire, un matériel fiable pour ce genre de mesures. Mais malheureusement, les coraux sont rares autour de plusieurs cotes, ce qui pousse à tenter de dater d’autres fossiles marins, comme les coquilles de mollusques. Dans l'objectif de chercher d'éventuels  critères qui permettent la validation des âges 230Th/U des coquilles de mollusques fossilisées, une étude axée sur des analyses  radiochimiques, la modélisation des apports terrigènes de l'uranium par les mollusques à partir de leurs milieux environnants a été développée.

 

Thème VII : Etude du comportement du radon 222 dans les phosphates sédimentaires en fonction de la temperature.

 

L’étude de la radioactivité des échantillons de phosphates sédimentaires et leurs dérivées ont montré la présence du radon, gaz radioactif  naturel. L’étude du comportement (diffusion) de ce gaz radioactif en fonction de la température montre, dans un premier temps, que l’échappement est très lent pour des températures allant jusqu’à 500°C. Au delà de cette température, il est brutal. Ce phénomène correspond à l’effet immédiat du recuit sur la diffusion du radon. Tandis qu’à long terme, l’émanation du radon est réduite et sa rétention dans la matrice étudiée est d’autant plus importante que la température de recuit est élevée.

 

Thème VIII : Etude de l‘évolution de la structure cristalline et électronique des apatites (principaux constituants des phosphates marocains) :

 

  L‘intérêt a porté dans un premier temps sur l’étude physico-chimique des composés apatitiques (principales constituants des phosphates). Toutes les analyses expérimentales (IR, DRX, …) réalisées jusqu’à présent, montrent que les phosphates naturels sont composés essentiellement d’apatites, minéraux à la fois complexe et riche vu leur utilisation dans plusieurs domaines. Cette complexité des apatites naturelles rend l’étude de leur structure cristalline et la détermination de la position de nombreux atomes qui les constituent plus difficile. Pour surmonter ce problème, la synthèse des apatites pures s’est avérée nécessaire et par conséquent, l’étude de la structure électronique est alors faisable. Cette dernière étude est en cours de développement pour examiner l’évolution de la structure électronique des apatites en fonction de la substitution et du recuit.

 

Thème IX : Etude des traces de fission dans les apatites naturelles :

 

Une partie de ce projet a été réalisée en collaboration avec le CEA/Cadarache/France et consiste à étudier des traces de fission (dégâts d’irradiation naturels) dans les apatites naturelles marocaines et la cinétique de leur guérison en fonction d’un traitement thermique. Les premiers tests d’analyse de ces traces de fission dans ces apatites naturelles ont montré une très forte solubilité à l’acide et une très grande densité de traces de fission, ce qui a rendu le comptage des traces très difficile. Une étude préliminaire nous a permis de mettre au point le mode opératoire convenable pour ce type d’apatites.

 

Thème X : Etude, par diffusion de neutrons sur poudres, de structures cristallines et magnétiques de phosphates de métaux de transition.

 

Les techniques de diffraction neutronique sur poudre sont appliquées à l’étude de structures cristallines et magnétiques de phosphates de métaux de transition et de terres rares. Les expériences de diffraction de neutrons sont réalisées sur les spectromètres de poudre montés sur les canaux latéraux du réacteur ORPHEE (Saclay-France). Ce travail concerne l’étude du comportement magnétique de métaux de transition interagissant par superéchange et super-superéchange dans des matrices de phosphates. Plusieurs familles sont effectivement étudiées : BFe2(P2O7)2 (B : Sr, Pb), MFePO5 (M : Fe, Co, Ni Cu), MM’2(P2O7)2 (M : Cu, M’ : Fe).

 

Thème XI : Elaboration des sources a de U(VI) et de Th(IV) par électrodéposition combinée à l'extraction par solvant et/ou à la coprécipitation. Application au dosage isotopique de l'uranium et du thorium dans les phosphates, le phosphogypse, l'acide phosphorique industriel, les carbonates impures, certains sédiments ferrugineux et les eaux douces et saumâtres.

 

Nous avons au cours de ce travail étudié l’électrolyse de l’uranium et du thorium en présence de divers éléments trivalents et de quantités pondérables de calcium. Les résultats obtenus nous ont permis de mettre au point des techniques sélectives de préparation de sources a de ces éléments par combinaison de procédures de l’électrodéposition, de l’extraction par solvant et/ou de coprécipitation. Les techniques ainsi développées sont ensuite mises à profit pour entreprendre des dosages isotopiques de l’uranium et du thorium dans l’acide phosphorique industriel, les phosphates, le phosphogypse, les carbonates impurs, certains sédiments ferrugineux, les eaux douces et marines.

 

Thème XII : Constitution de bibliothèques de sections efficaces multigroupes et ponctuelles pour les calculs neutroniques 

Ce thème de recherche constitue la toute première étape qu’il est nécessaire de maîtriser en vue de disposer dans notre pays d’une certaine autonomie dans le choix de codes de calcul destinés à l’analyse des réacteurs nucléaires (neutronique, thermo hydraulique et protection). Le programme de travail que nous avons élaboré est centré sur la maîtrise de l’utilisation du code NJOY pour le traitement des données nucléaires de base en vue de l’obtention des sections efficaces multigroupes et ponctuelles nécessaires pour les codes de transport utilisant des méthodes déterministes ou des méthodes de Monte Carlo. Les évaluations internationales les plus récentes sont utilisées dans nos travaux : ENDF/B6, JEF2-2 et JENDL-3.2.

 

Thème XIII : Elaboration d’un schéma de calcul des réacteurs de recherche de type TRIGA 

 

Le CNESTEN vient d’entreprendre la réalisation du Centre d’Etudes Nucléaires de la Maamora qui sera doté d’un réacteur de recherche de type TRIGA Mark II de 2 MW de puissance. Nous travaillons en collaboration avec cet établissement public sur le développement d’un schéma de calcul de référence permettant d’effectuer les calculs neutroniques, thermo hydrauliques et de protection du réacteur TRIGA. En effet, il est nécessaire d’entreprendre ce type de calculs durant toutes les phases du projet : analyse de sûreté du réacteur, installation, essais de mise en service, exploitation du réacteur et gestion du combustible.

 

Thème XIV : Développement et utilisation de logiciels de simulation de fonctionnement des réacteurs nucléaires pour des fins de formation

 

Ce thème consiste en la réalisation de logiciels de simulation de fonctionnement des réacteurs nucléaires appartenant aux filières les plus répandues à savoir : PWR, BWR et CANDU. Ces logiciels sont effet des outils d’une grande valeur pédagogique pour l’illustration des cours théoriques de physique des réacteurs dispensés dans le cadre de l’enseignement de troisième cycle des facultés des sciences et dans certaines écoles d'ingénieurs. Les modélisations physiques sont de type ‘’ principes de base’’ de façon à bien représenter les phénomènes physiques fondamentales sans se soucier de tous les détails technologiques des installations.

 

Thème XV : Développement et amélioration des méthodes de calcul des réacteurs 

 

L’une des préoccupations les plus importantes des physiciens des réacteurs nucléaires est le développement de nouvelles méthodes de calcul ou l’amélioration des méthodes existantes : L’utilisation des méthodes des caractéristiques pour la résolution de l’équation de transport des neutrons dans des géométries 2D et 3D et la résolution des équations de la cinétique des réacteurs nucléaires par des méthodes nodales et l’approximation quasi-statique.

 

Thème XVI : Etude des réacteurs nucléaires de petites et moyennes puissance adaptés au dessalement de l’eau de mer

 

Le Maroc se trouve. Cependant, la production de l’eau potable par dessalement d’eau de dans une région du monde où les ressources en eau de surface et souterraine sont insuffisantes pour satisfaire la demande croissante en eau potable. De nouvelles approches doivent être mises en œuvre pour produire de l’eau potable dans de bonnes conditions de sûreté, d’économie et de respect de l’environnement. Nous envisageons d’apporter notre contribution dans ce domaine par une étude de faisabilité technico-économique des concepts de réacteurs nucléaires adaptés et non proliférants pour la production de vapeur ou la production simultanée de vapeur et d’électricité, pouvant être couplés aux usines de dessalement utilisant soit les procédés de distillation MED et MSF, soit le procédé de l’osmose inverse (R.O).

 

 

III/- Formations doctorales assurées :

 

Formation

Intitulé

Responsable

UFR Doctorat

(2000-2004)

Application des techniques nucléaires

 

L. Erradi

 

IV/- Collaborations (nationales et internationales) :

 

Organisme

Type de collaboration

Responsables

Institut des Sciences Nucléaires de Grenoble

Action intégrée MA-05/01

2001/2004

J. Collot  - A. Hoummada

Laboratoire Pierre Sue CEA /Saaaclay7

 Action intégrée n° MA/02/43

A. Gaudry – R. Cherkaoui El Moursli

 

Laboratoire Léon Brillouin

Action intégrée n° MA/03/66

F. Bourrée – N. El Khayati

 

 

V/- Thèses soutenues (5 dernières années) :

 

8-      Doctorat d’état :

 

 

Nom et prénom

Titre de la thèse

Lieu et date de soutenance

BOUJRHAL Fatima Zahra

Contribution à l’étude et à la compréhension du mécanisme de rétention d’un radionucléide dans les apatites naturelles marocaines : cas du Radon 222.

Université Mohammed V, Rabat, Novembre 2001.

 

ELKHAYATI Naima

Structures magnétiques dans quelques phosphates d’éléments de transition.

Université Mohammed V Rabat, décembre 2001.

Oum Keltoum Hakam

Etude de la répartition des activités des radio-isotopes de l’uranium et du radium dans les eaux naturelles et du radon dans l’air des   habitations au Maroc .

Université Mohammed V, Rabat, 2001.

 

IBNMAJAH Mohamed

Fonctions d’excitation, près du seuil, des réactions (n,p), (n,  ) et ( n,2n) sur le zirconium, et test intégral

Université Mohammed V, Rabat, 2001.

 

CHOUAK Abdelkader

Application de l’activation par neutrons rapides pour la mesure de sections efficaces des réactions nucléaires induites par neutrons de 14 MeV, la détermination de rendements des fragments de fission 238U(n,f) et 232Th(n,f) à 3 et 14,7 MeV, et pour l’analyse multi-élémentaire de bio-indicateurs de la pollution atmosphérique.

Université Mohammed V, Rabat, 2001.

 

CHETAINE

Abdelouahed

Résolution de l’équation de transport par la méthode des caractéristiques dans des géométries non régulières

Université Mohammed V, Rabat, 2002.

 

EL KHOUKHI Tahar

Le Biomonitoring de la Pollution Atmosphérique au Maroc au moyen de Lichens, Mousses et Ecorces d’arbres – Application des techniques d’analyse AANI-k0 et ICP-MS.

 

Université Mohammed V, Rabat, 2001.

 

 

9-      Thèses de doctorat :

 

 

Nom et prénom

Titre de la thèse

Lieu et date de soutenance

ELMOUAHHIDI Younouss

Analyse des données de l’expérience ATLAS

Université Mohamed V, Rabat (2002)

ABOULOUAFA Almamoun

Une possibilité de déterminer la fonction de structure du gluon dans l’expérience ATLAS en utilisant la section efficace - jet dans les collisions pp à = 14       TeV au LHC.

Université Mohammed V, Rabat (2002)

ZARKI Rachid

Dosage spécifique des radioactivités a et b dans l’eau

Université Mohammed V, Rabat (2002)

SEMGHOULI Slimane

Chronologie Th/U des dépôts quaternaires de carbonates purs et impurs au Maroc.

Université Mohammed V, Rabat (2001)

DAHMANI Mohamed

Résolution des équations de la cinétique des réacteurs nucléaires par la méthode nodale mixte duale utilisant le modèle quasi-statique amélioré et implémentation dans le code CRONOS

Université Mohammed V, Rabat (1999)

SENHOU Abderrahmane

Performances de l’activation par neutrons thermiques, épithermiques et de 14 MeV, ainsi que de la fluorescence X  pour l’analyse de bioindicateurs de la pollution atmosphérique. Application à la mise au point d’une méthode de bio-surveillance de la qualité de l’air au Maroc.

 

Université Mohammed V, Rabat  (2001)

HTET Abderrahim

Constitution et qualification de nouvelles bibliothèques de sections efficaces multigroupes pour les calculs neutroniques. Application à la mise à jour du code de transport WIMS/D

Université Mohammed V, Rabat (2001)

 

 

 

 

3-      Doctorat de troisième cycle :

 

Nom et prénom

Titre de la thèse

Lieu et date de soutenance

LAFJILI Mohamed

Développement d’un logiciel de gestion de la maintenance préventive des instruments nucléaires.

Université Mohammed V, Rabat (1997)

 

QAZBOUR Noureddine

Contribution au développement d’un simulateur de fonctionnement d’un réacteur nucléaire de type à eau sous pression (REP) en régime normal.

Université Mohammed V, Rabat (1998)

 

VI/- Publications et communications :

 

      1/- Publications :

 

- F.Z. Boujrhal, M. Berrada, R. Cherkaoui El Moursli.

Retention of radon by apatite structure: the case for sedimentary phosphate”, Phosphorus Bulletin, Vol.10 (1999) , p. 274-282.

 

- Chakir H. et al. .

Mechanical design report of the barrel liquid argon presampler.

ATL-LARG-98-100.(ATL-CAL-99-001).

 

- N. El Khayati, R. Cherkaoui El Moursli, J. Rodríguez-Carvajal, G. André, N. Blanchard, F. Bourée, G. Collin, T. Roisnel 

Magnetic structure of MFePO5 compounds (M=Cu, Ni).  

Phosphorus Research Bulletin Vol. 11 (2000), 107-113.

 

- O. K. Hakam, A.Choukri, J. L. Reyss and M. Lferde

Activities and activity ratios of U and Ra radio-isotopes in drinking wells, springs and tap water samples in Morocco.

Journal of Radiochemica Acta 88 (2000) pp 55-60.

 

- El. Khoukhi T, Cherkaoui El Moursli R, Jahjouh E, Choukri A, Dahmani M And  Chouak A.

Global model for retracing U-exchange between fossil mollusk shells and their surrounding environment.

Geochronological application. Proceedings of the International Simulation Society  (edi William F.W) ISBN : 1-56555-208-3.(2000) pp 779-784.

 

- L. Erradi, H. Essadki

Analysis of the safety limits of the Moroccan TRIGA reactor.

 ISRP-8 Prague, 2000 Radiation Physics and Chemistry, Vol 61/3-6(2001), pp 777.

 

- El Khayati, R. Cherkaoui El Moursli, J. Rodríguez-Carvajal, G. André, N. Blanchard, F. Bourée, G. Collin and T. Roisnel.

Crystal and magnetic structures of the oxyphosphates MFePO5 (M = Fe, Co, Ni, Cu). Analysis of the magnetic ground state in terms of superexchange interactions.

The European Physical Journal B 22, (2001).429-442.

 

 

 

- Z. Boujrhal, R. Cherkaou El Moursli, A. Chouak

Contrubutions of the crystalline structure and the growing of the cristallites to the radon emanation in naturals minerals.

Bulletin de liaison de la Société Française de Minéralogie et Cristallographie, Vol. 13, N° 3 (2001), pp. 62.

 

- Z. Boujrhal, J. Carpena, R. Cherkaoui El Moursli, A. Chouak

A study of radon retention and fission track annealing with temperature in natural apatite”,  Radiation Physics and Chemistry, Vol.61 (2001), pp . 645-647.

 

-  Zaoui, M. Hamdoun, Chaqroune, A.Senhou , M. Lferde  and Chouak

Metalic pollution study of industrial and urban rejects by neutrons activation analysis of 14 MeV.

Ann. Chim. Sci. Mat, 2001, 185-1921.

 

- Zarki, R., Elyahyaoui, A., Chiadli, A.

Preparation of alpha-sources of U(VI) and Th(IV) by the electrodeposition technique in the presence of Ca2+ and some trivalent metals.

Appl. Radit. Isot. 55, 167-174(2001).

 

- El M. Abouelouafa, R. Cherkaoui

On the possibility to determine the gluon  structure function in the ATLAS experiment using the direct photon away-side jet cross section at the LHC collider.

ATL-PHYS-2001-014,(ATL-COM-PHYS-2001-020).

 

- S. Semghouli, A. Choukri, R. Cherkaoui El Moursli, E. Jahjouh, A.Chouak, A.Ben Mohammedi,M.Latiris, J.L.Reyss and J.L.Plaziat.

Th/ U dating of marine and continental mollusk shell, and travertine samples in quaternary deposits in Morocco” Radiat.

Phys. and Chem. 61 (2001)697.

 

- Choukri A., Jahjouh E., Semghouli S., Hakam O.-K., and  Reyss J.-L

Influence of uranium post-incorporation on the fossil mollusk shell age rejuvenation: Application to the study of the marine level variation in the past.

Physical & Chemical News, Vol 1, .(2001)  pp 91-96.

 

- M.Azougagh, A.Choukri, M.Lferde, R.Cherkaoui El Moursli, A.Chouak and M.Abrkan

Mollusc shell dating by uranium series method on quaternary material at Moroccan sea level.  Radiat.  Phys. and Chem. 61 (2001) 713 .

 

- M. Dahmani, A. M. Baudron, J. J. Lautard et L. Erradi

A 3D nodal mixed dual method for nuclear reactor kinetics with improvedquasistatic model and a semi-implicit sheme to solve the precursor equations.

Annals of Nuclear Energy Volume 28 No 8 March 2001, pp 805 – 824.

 

 

- M. Dahmani, A. M. Baudron, J. J. Lautard et L. Erradi

Résolution des équations de cinétique des réacteurs nucléaires par la méthode des éléments finis mixte-duaux utilisant l’approximation quasi-statique améliorée .

Journal Marocain des Sciences Nucléaires. Volume1, No 1, Janvier 2001, pp 1 – 11.

 

 

- Chetaine, R. Sanchez and L. Erradi

The use of the characteristic method to solve the transport equation in unstructured geometries.

J. Radiation Physics and Chemistry Vol.61/3-6(2001), pp 763 – 765.

 

- Senhou, T. El Khoukhi, A. Chouak, R. Cherkaoui El Moursli, A. El Yahiaoui and M. Lferde

Study of the accumulation of air pollution by biological indicators, using 14 MeV neutron activation.

Journal of Radiation Physics and chemistry, Vol 61/3-6,(2002)  701-703.

 

- A.Senhou, A. Chouak, R. Cherkaoui, M. Lferde, T. Elkhoukhi, M. Bounakhla, K. Embarche,  X. Bertho, A. Gaudry, S. Ayrault and D. Piccot

Comparison of 14 MeV-NAA, k0-NAA and ED-XRF for air pollution Bio-monitoring.

Journal of Radioanalytical and Nuclear Chemistry, Vol. 253, N°2, (2002) 247 - 252.

 

- A.Senhou, A. Chouak, R. Cherkaoui, M. Lferde, T. Elkhoukhi, M. Bounakhla, K. Embarche,  X. Bertho, A. Gaudry, S. Ayrault and D. Piccot

Sensitivity of bioindicators and local variations of element concentrations in air pollution biomonitoring.

Journal of Radioanalytical and Nuclear Chemistry, vol. 254, n° 2 (2002) 343-349.

 

- M.L. Andrieux et al.  (D. Benchekroun,, A. Hoummada, R.Cherkaoui, H.  Ghazlane, A. Idrissi)

Construction and test of the two first sectors of the ATLAS barrel liquid argon presampler.

Nucl. Instr. and Meth.  A 479 Issues 2-3 (2002) 316.

 

- N. El Khayati, J. Rodríguez-Carvajal, F. Bourée T. Roisnel, R. Cherkaoui, A. Boutfessi and A. Boukhari

Magnetic structure and exchange interactions in CuFe2(P2O7)2.

Solid State Sciences Vol. 4 Issue 10, Oct. 2002 pp. 1273-1283

 

- Elyahyaoui A., Zarki R., Chiadli A.

Preparation of U(VI) and Th(IV) alpha-sources from nitrate solutions by combining solvent extraction and electrodeposition procedures.

Radiochim. Acta 90, 273-278(2002).

 

- F.Z. Boujrhal, E.K. Hlil, R. Cherkaoui El Moursli

Study of apatite behaviour in the presence of radionuclides U and Rn and local modification of their crystalline and electronic structure.

Radiation Physics and Chemistry, vol.69 (2004) 1-6.

 

 

      2/- Communications :

 

- Choukri A., Reyss J.L., Jahjouh E., Hakam O.M., Semghouli S., Aberkan M., Plaziat. J.C. 

Analyses Radiochimiques par les séries de l’uranium des coquilles de mollusques du Haut Atlas Atlantique pour la détermination des niveaux marins.

Abstract pp:  .6ème SAS- Sciences analytics Symposium, Valencia, Spain (1998).

 

- N. El Khayati, F. Bourée, J. Rodríguez-Carvajal, T. Roisnel, R. Cherkaoui, A. Boutfessi, A. Boukhari «

Structure magnétique du composé CuFe2(P2O7)2 .

7èmes Journées de la Neutronique JDN7, Albe (France) 1998.

 

- L. Erradi, A. Htet, H. Essadki, (1998)

Preliminary analysis of NHR-5 core using the APOLLO And CRONOS codes.

séminaire Maroco-Chinois, Pekin Juin 1998.

 

- H. Zaoui, M. Hamdoun, Chaqroune, A.Senhou , M. Lferde  and Chouak

Etude physico-chimique et neutronique des micropolluants dans les eaux usées.

2ème Colloque International de l’Environnement Catalyse et Génie des Procédés, 18-19 Mai 1998, Fès.

 

- H. Zaoui, M. Hamdoun, Chaqroune, A.Senhou , M. Lferde  and Chouak

Etude multi élémentaire des polluants dans les rejets urbains et industriels par activation par  neutrons de 14 MerV.

2èmeColloque International sur l’Eau et l’Environnement,  25-27 Février 1999, Agadir.

 

- A.Senhou, A. Chouak, R. Cherkaoui, M. Lferde, T. Elkhoukhi, M. Bounakhla, K. Embarche,  X. Bertho, A. Gaudry, S. Ayrault and D. Piccot

Etude par activation neutronique de la bio-accumulation de la pollution atmosphérique par les mousses, les lichens et les écorces d’arbres.

Proceedings de la Rencontre Franco-Marocaine de Physique Nucléaire, Mars 1999, Eljadida, pp. 119-124.

 http://ireswww.in2p3.fr/ires/publications/a99/maroc/senhou.pdf

 

- A.Senhou, A. Chouak, R. Cherkaoui, M. Lferde, T. Elkhoukhi, M. Bounakhla, K. Embarche,  X. Bertho, A. Gaudry, S. Ayrault and D. Piccot

Metallic pollution study of industrial urban rejects by neutrons activation analysis of 14 MeV.

The forth international crop science conference for Africa, 11-14 October 1999, Casablanca.

 

- T. El Khoukhi, R. Cherkaoui El Moursli, A. Senhou

Utilisation d’un scintillateur liquide pour la mesure du tritium. Surveillance  de l’environnement.

Proceedings de le Rencontre Franco-Marocaine de Physique Nucléaire, Mars 1999, Eljadida.

 

- L. Erradi

Additional Benchmarks calculations for WIMS/D4 cross sections library assessment .

IAEA CRP meeting on the WLU project.  Vienna  15 to 18 February 1999.

 

 

- L. Erradi, M. Dahmani, A. M. Baudron et J. J. Lautard

Application of the nodal mixed dual technique of spatial reactor kinitics using the improved quasi-static method.

M&C’ 99 – Madrid,  27 – 30 September, 1999.

 

- F.Z. Boujrhal, R. Cherkaoui

Retention of radon by apatite structure: the case for sedimentary phosphate.

3ème Symposium sur les matériaux de phosphate inorganique, Lille-France, 13- 16 septembre 1999.

 

- N. El Khayati, R. Cherkaoui El Moursli, J. Rodríguez‑Carvajal, G. André, N. Blanchard, F. Bourée, G. Collin, T. Roisnel

Magnetic structure of MFePO5 compounds (M = Cu, Ni) .

Third International Symposium on Inorganic Phosphate Materials, Villeneuve d’Ascq (France) 1999.

 

- Choukri A., Reyss J.L, Jahjouh E., Semghouli S., Plaziat J.C (1999)

Discussions de la fiabilité de datation des coquilles de mollusques.

Rencontre Franco-Maroccaine, El Jadida.

 

- A . Senhou

Determination of the level of some heavy metals in waste water by instrumental neutron activation analysis.

Proccedings du 2ème Colloque international de l’environnement catalyse et génie des procédés, Mars 2000, Fes, pp : 694-701.

 

- A.Senhou, A. Chouak, R. Cherkaoui, M. Lferde, T. Elkhoukhi, M. Bounakhla, K. Embarche,  X. Bertho, A. Gaudry, S. Ayrault and D. Piccot

Study of the accumulation of air pollution by biological indicators, using 14 MeV neutron activation,.

SRP-8, 2000, Prague.

 

- Boujrhal, J. Carpena, R. Cherkaou El Moursli, A. Chouak

A study of radon retention and fission track annealing with temperature in natural apatite.

8ème Symposium International de la physique et la Chimie des Radiations, 05-09 juin 2000, Prague (Republique Chèque) .

 

- A.Senhou, A. Chouak, R. Cherkaoui, M. Lferde, T. Elkhoukhi, M. Bounakhla, K.   Embarche,  X. Bertho, A. Gaudry, S. Ayrault and D. Piccot

Comparaison de AAN-14 MeV , AAN-k0 et ED-XRF Pour une étude de bio monitoring de la pollution atmosphérique.

3ème Rencontre Nationale des Jeunes Chercheurs en Physique, 23-25 Novembre 2000, Casablanca.

 

- L. Erradi, A. Santamarina

Analysis of the CREOLE experiment on the reactivity temperature coefficient using the APOLLO2 code and the JEF2.2 nuclear data file .

Accepted for PHYSOR-2000 International Topical Meeting, May 7 – 11, 2000 Pittsburgh, PA, USA.

 

 

 

- L. Erradi, A. Htet

Validation of the updated WIMS/D libraries based on ENDF/B6 and JEF2.2 data for the reactivity temperature coefficient and comparison with APOLLO code results.

Second IAEA CRP meeting on the WLU project. 14 – 17 August 2000 Bariloche Argentina.

 

- L. Erradi, A. Htet

Validation of the updated WIMS/D libraries based on ENDF/B6 and JEF2.2 data for the reactivity temperature coefficient and comparison with APOLLO code results.

Second IAEA CRP meeting on the WLU project. 14 – 17 August 2000 Bariloche Argentina.

 

- R. Sanchez, A. Chetaine

A Synthetic Acceleration for a Two Dimensional Characteristic Method in Unstructured Meshes. Nuclear Science and Engineering, 136 122-139 (September 2000).

 

- Semghouli S., Choukri A., Cherkaoui R., Jahjouh E., Moheidine M., Laatiris M.  Datation Th/U de quelques dépôts Quaternaires aux moyens des carbonates impurs.

3ème Rencontre Nationale en Physique, 23-25 Novembre 2000 à Casablanca.

 

- Semghouli S., Cherkaoui El Moursli  R.,  Choukri A., El. Khoukhi T., Dahmani M., Jahjouh. E. (2000)

Establishment Of Two-Stages Model Allowing U-Exchange History Identification.

3ème Rencontre Nationale en Physique, 23-25 Novembre à Casa.

 

- Choukri  A.,  Jahjouh E., Semghouli S., Hakam O. K., Reyss J.-L

Modeling of the relationship between apparent and real ages of fossil mollusk shells related to the posterior incorporation of the uranium: Application to the study of the marine level in the past. The International Conference on Environmental Modeling and Simulation San Diego, California, USA 23-27 January(2000).

 

- L. Erradi, A. Htet

Analysis of the criticality and operating characteristics of the Moroccan TRIGA Mark II research reactor.

Second AFRA Regional Conference on research reactors for socio-economic development. PRETORIA, South Africa, 15 – 16 March 2001.

 

- L. Erradi, A. Htet

Analysis of KRITZ and KAMINI Reactivity Temperature Coefficient Benchmarks using ENDFB6.5 and JEF2.2 nuclear data files.

Final IAEA CRP meeting on the WLU project. 19 – 23 November 2001, IAEA HDQ Vienna.

 

- F.Z. Boujrhal, R. Cherkaoui El Moursli, F.Z. Boujrhal, R. Cherkaou El Moursli

Radon retention ability of crystalline and amorphous oxide materials : A comparative review.

4ème Conférence Européenne de Minéralogie et Spectroscopie, 10 –14 September 2001, Paris (France).

 

- F.Z. Boujrhal, N. Menguy, G.Morin, G. Calas, R. Cherkaoui El Moursli,

Relationship between the microstructure and the radon retention properties of apatite.

11ème Union Européenne des Géosciences, 07 - 12 Avril 2001 à Strasbourg (France).

 

- N. El Khayati, J. Rodríguez-Carvajal, R. Cherkaoui El Moursli, G. André , A. Boukhari, F. Bourée, A. Boutfessi

Structure magnétique et évaluation des interactions d’échange magnétiques dans les composés BFe2(P2O7)2 (B = Sr ou Pb).

10èmes Journées de la Diffusion Neutronique JDN10, Trégastel (France) 2001.

 

- N. El Khayati , R. Cherkaoui El Moursli, J. Rodríguez-Carvajal , G. André , N. Blanchard, F. Bourée, G. Collin, T. Roisnel

Structures cristallographique et magnétique de l’oxyphosphate CoFePO5, analyse de l’état fondamental magnétique.

Colloque de l'Association Française de Cristallographie AFC2001. Orsay (France) 2001.

 

- N. El Khayati, J. Rodríguez-Carvajal, F. Bourée, T. Roisnel, R. Cherkaoui, A. Boutfessi, A. Boukhari

Exchange interactions and magnetic structure of CuFe2(P2O7)2 .

International Conference on Neutron Scattering » ICNS2001, 2001, Munich.

 

- Hlil, E.K., Boujrhal, F.Z., Cherkaoui El Moursli, R.

VIIIès, Etude de la structure électroniques, Journées de la Matière Condensée, Société Française de Physique, Marseille, 27-30 aout 2002, p.461.

 

- A.Htet, B. Nacir, L. Erradi, E. Chakir

Results of MCNP Analysis for Moroccan Triga Mark-II Reactor.

1st World TRIGA Users Conference, Pavia (Italy), June 16th-20th, 2002.

 

- T.El Khoukhi, R. Cherkaoui El Moursli, A. Chouak, Z. Moutia, M. Lferde, A. Gaudry, and S. Ayrault and M. Chakir

Comparative use of tree leaves, thorn-bush, tree barks and lichens as air pollution biomonitors.

The forth International Meeting on Applied Physics  (APHYS-2003), Badajoz, Spain, october 14-18th 2003.

 

- F. Z. Boujrhal, E. K. Hlil, R. Cherkaoui El Moursli, El Khoukhi

A comparative study of radon retention ability of cristalline apatite and amorphous materials.

The forth International Meeting on Applied Physics  (APHYS-2003), Badajoz, Spain, october 14-18th 2003.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                         

CENTRE NATIONAL DE

 

L’ENERGIE, DES SCIENCES ET

 

TECHNIQUES NUCLEAIRES

 

RABAT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


I/- Identification :

 

 

 

Unité Dosimétrie, Etalonnage et Réseaux

Centre National de l’Energie des Sciences et des Techniques Nucléaires

Responsable : Hamid GHAZLANE

Adresse : B.P. 1382 RP Rabat

Tel : 037 81 97 61/60/50   Fax : 037 80 30 67

e_mail : ghazlane@cnesten.org.ma

ghazlane@yahoo.fr

 

 

 

Equipe de Recherche :

 

Nom

Grade

Spécialité

H. Ghazlane

Ingénieur

Electronique

K. Mrabit

DESS

Radiophysique

A. Mohssine

DESS

Instrumentation nucléaire

 

 

II/- Thèmes de recherche :

 

Thème I : Construction du pré-échantillonneur central d’ATLAS

 

Thème II : Evaluation de l’effet d’irradiation sur les denrées alimentaires

 

1- Développer une approche qui permet d’optimiser la dose délivrée aux différents aliments en déterminant une dose d’irradiation caractéristique propre à chaque aliment,

2-Etudier l’efficacité de la Résonance Paramagnétique Electronique RPE et de la dosimétrie par thermoluminescence TLD dans la détection, la dosimétrie et les effets des rayonnements ionisants,

3-Combiner les deux techniques RPE et TLD pour l’évaluation de l’effet de dose sur les différents échantillons alimentaires à faible dose,

4 - Recherche d’un aliment sevrant comme étalon  en matière de dosimétrie pour servir la technique de mesure et d’évaluation de l’effet de dose par RPE.

 

Thème III : Evaluation de la dose due au effets du R.I.  en utilisant les codes de calcul 

                     Monte Carlo

 

1-Développement de code de calcul MC pour le calcul de blindages.

2-Micro-dosimétrie de la matière vivante.

3- Etude des composants durcis.

 

 

 

 

 

IV/- Collaborations :

 

 

Organisme

Type de collaboration

Responsables

Laboratoire de Physique Subatomique et de cosmologie  de Grenoble

Action intégrée

J. Collot  - A. Hoummada

SPR/CEA Saclay

 

 

FST Settat

 

 

 

 

 

VI/- Publications et communications :

 

      1/- Publications :

 

- M.L. Andrieux et al., (B. Belhorma, D. Benchekroun, R. Cherkaoui, H. Ghazlane, A. Hoummada, A. Idrissi)

Construction and tests of the first two sectors of the ATLAS barrel liquid argon presampler.

Nucl. Instr. And  Meth. Phys. Res. A, Vol. 479, N. 2-3, pp. 316-333 (2002).

 

- The ATLAS Electromagnetic Liquid Argon Calorimeter Group (B. Belhorma,  D. Benchekroun, R. Cherkaoui, H. Ghazlane, A. Hoummada, A. Idrissi)

Performance of the ATLAS Electromagnetic Calorimeter End Cap Module 0.

Nucl. Instr. and Meth. A 500 (2003) 178.

 

- The ATLAS Electromagnetic Liquid Argon Calorimeter Group (B. Belhorma,  D. Benchekroun, R. Cherkaoui, , H. Ghazlane, A. Hoummada, A. Idrissi)

Performance of the ATLAS Electromagnetic Calorimeter Barrel Module 0.

Nucl. Instr. and Meth. A 500 (2003) 202.

 

      2/- Communications :

 

- D. Dzahini & H. Ghazlane

A very low offset voltage auto-zero stabilized CMOS operational amplifier .

8ème workshop on Electronics for LHC Experiments Septembre 2002, Colmar France.

 

- D. Dzahini & H. Ghazlane

Auto-zero stabilized CMOS amplifiers for very low voltage or current offset.

2003 IEEE Nuclear Science Symposium  & Medical Imaging Conference.

Octobre 2003 Portland Oregon USA.

 

 

 

 

 

 


I/- Identification :

 

 

Centre National de l'Energie, des Sciences et des Techniques Nucléaires

Cellule Sciences de la matière

 

Responsable : IBN MAJAH

Adresse : B.P. 1382, R.P. 10001 Rabat, Maroc

Tel : 037819750   Fax : 037803317

e_mail : ibnmajah@cnesten.org.ma

 

 

 

Equipe de Recherche :

 

Nom

Grade

Spécialité

M. Ibn Majah

Docteur

Physique Nucléaire

B. Belhorma

Docteur

Physique des Particules

 

 

II/- Thèmes de recherche :

 

Thème I : Physique des matériaux

 

Etudier les propriétés physico-chimiques des matériaux à intérêt industriel et scientifique. Dans ce cadre on étudie

1- l'interaction des ions trivalents de lanthanides avec les molécules organiques en solution. Cette étude trouve son application dans les processus de séparation  lanthanides/actinides contenus dans  les effluents nucléaires issus des réacteurs nucléaires.

2- les propriétés microscopiques et mécaniques de nouveaux bio-matériaux (métaux, polymères ou céramiques) utilisés en chirurgie ortopédique.

 

Thème II : Participation à l'expérience ATLAS au LHC

 

Cette activité consiste à participer à l'analyse des données des tests en faisceau et à simuler des processus physiques mettant en jeu des particules supersymétriques.

 

III/- Formations doctorales assurées :

 

IV/- Collaborations (nationales et internationales):

 

Organisme

Type de collaboration

Responsables

Laboratoire Léon Brillouin, CEA/Saclay

Convention

M. C. Bellissent-Funel –

B. Belhorma

Université Cadi Ayyad, Marrakech

Convention

M. Benyoussef – B. Belhorma

 

V/- Thèses soutenues  :

 

 

VI/- Publications et communications :

 

      1/- Publications :

 

- A. Ferrari et al. (B. Belhorma)

Sensitivity study for new gauge and right-handed Majorana neutrinos in pp collisions at 

S1/2 = 14 TeV.

Phys. Rev. D, Volume 62, 013001 (2000).

 

- J-Y. Hostachy, B. Belhorma, A. Ferrari

Construction and tests of the ATLAS barrel liquid argon presampler

8th International Conference on Calorimetry in High Energy Physics, Lisbon, Portugal, June 1999 - World Scientific, Singapore, 2000, - pp.155-160.

 

- M.L. Andrieux et al., (B. Belhorma)

Construction and tests of the first two sectors of the ATLAS barrel liquid argon presampler.

Nucl. Instr. And  Meth. Phys. Res. A, Vol. 479, N. 2-3, pp. 316-333 (2002).

 

- The ATLAS Electromagnetic Liquid Argon Calorimeter Group (B. Belhorma, D. Benchekroun, R. Cherkaoui, H. Ghazlane, A. Hoummada, A. Idrissi)

Performance of the ATLAS Electromagnetic Calorimeter End Cap Module 0.

Nucl. Instr. and Meth. A 500 (2003) 178.

 

- The ATLAS Electromagnetic Liquid Argon Calorimeter Group (B. Belhorma,  D. Benchekroun, R. Cherkaoui, H. Ghazlane,A. Hoummada, A. Idrissi)

Performance of the ATLAS Electromagnetic Calorimeter Barrel Module 0.

Nucl. Instr. and Meth. A 500 (2003) 202 .

 

- J. M. Zanotti, B. Belhorma, M.-C. Bellissent-Funel

Glassy behaviour of supercooled water near hydrophilic surfaces.

Phys. Rev. Letters (à paraître). 

 

- B. Belhorma, M.-C. Bellissent-Funel, M.-C. Charbonnel, Ph. Dognon

Local order around Nd3+ ions in an organic solution as determined by neutron scattering experiment.

Phys. Rev. Letters (à paraître).

 

      2/- Communications :

 

- B. Belhorma

Results of the tests performed on the barrel presampler of the ATLAS detector.

Ecole d'été en Physique des hautes énergies, juillet 1999, Safi, Maroc.

 

- B. Belhorma

Détection des neutrinos dans Super-Kamiokande.

Avril 1999, Forums de physique des particules, à l'Institut des Sciences Nucléaires, Grenoble, France.

- B. Belhorma

The barrel presampler of the ATLAS detector.

European School of High Energy Physics, août 1999, Bratislava,  République Slovaque.

 

- B. Belhorma

Local Order around trivalent Neodymium ions as determined by neutron scattering experiment.

5th Interational Conference on f-Elements, Genève, Suisse, août 2003.

 

- B. Belhorma

Structure of water confined in Vycor glass at different temperatures.

poster à 3th Europen Conference on Neutron Scattering, Montpellier, France, septembre 2003

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

UNIVERSITE HASSAN 1er

 

FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES

 

SETTAT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


I/- Identification :

 

 

Laboratoire de Magnétisme et des Matériaux

 

Responsable : Pr. Adib JENNANE

Adresse : B.P. 577, route de Casablanca, Km 3.5, Settat

Tel : 023 40 07 36   Fax : 023 40 09 69

e_mail : adibjennane@yahoo.fr

 

 

 

Equipe de Recherche du laboratoire:

 

Nom

Grade

Spécialité

A. Jennane

PES

Sciences des Matériaux

N. Masaif

PES

Physique Statistique

M. Kachkachi

PES

Physique théorique

A. Bennis

PH

Physique des Matériaux

S. Jebbari

PA

Sciences des Matériaux

S. El Hamd

PA

Physique

A. Al hamany

PA

Mécanique des Matériaux

E.H. Boutyour

PA

Sciences de l’Ingénieur

H. Hamouda

PA

Mécanique

 

 

II/- Thèmes de recherche :

 

Thème I : Défauts ponctuels dans les intermétalliques en relation avec les phénomènes de transport atomique.

 

Les défauts ponctuels sont responsables des modifications des propriétés physiques dans les solides. On s'intéresse à leur caractérisation et à l'étude expérimentale des revenus isotherme et isochrone pour la détermination des énergies de formation et de migration, en particulier, des défauts lacunaires.

La diffusion atomique est contrôlée par la présence des défauts. Les mécanismes de diffusion en volume ou dans les joints de grains sont abordés dans cet axe..

 

Thème II : Modélisation des défauts de structure – Applications aux composés ferroélectriques.

 

Les propriétés diélectriques sont étudiées dans des solutions solides ferroélectriques comme LiNbO3 et LiTaO3 en relation avec les défauts présents dans ces composés. Des  développements théoriques sont menés (en utilisant la théorie de vibration du réseau…) pour la détermination des paramètres physiques comme la température de curie, la polarisation, la densité… en faisant varier la composition Li/Nb ou Li/Ta. On s'intéresse aussi aux effets des impuretés sur le comportement d’un solide.


III/- Publications et communications :

 

1/- Publications :

 

- A. Jennane, E. H. Sayouty, J. Bernardini, G. Moya

Point defects in Ni2Si : 63Ni diffusion and differential scanning calorimetry study of

quenched-in vacancies.

Phil. Mag. Lett., 76 (1997) 33.

 

- H. Hamouda et al.

Random anisotropy studies in amorphous Fe80-xNixB12Si8 alloys

Physica B. 239 (1997) 274.

 

- M. Kachkachi, S. Koidik

The proof of the Polyakov conjecture on the super complex plane

J. Math. Phys. 38 (1997) 4336.

 

- M. Kachkachi et al.

The proof of the Polyakov conjecture on the super complex plane

Internat. J. Theoretical Phys. 37 (1998) 1655.

 

- H. Hamouda et al.

Magnetic and magneto-optical studies in Co-Tb/Pt multilayers

Solid State Comm. 108 (1998) 451.

 

- M. Jamal et al. (E.H. Boutyour)

Bifurcation indicators.

Acta Mechanica 1-14 (1999).

 

- H. Hamouda, D. Saifaoui, H. Lassri

Magnetic study in amorphous Gd0.7Zr0.3 alloys.

M. J. Cond. Matter. 3 (2000) 115.

 

- M. Kachkachi

Deviation of the Polyakov action.

Physics Lett. B 490 (2000) 242.

 

- H. Hamouda et al.

Magnetisation studies in Co-Tb/Pt multilayers.

M. J. Cond. Matter. 3 (2000) 106.

 

- S. Jebbari, F. Bennani, A. Jennane, M. Hafid, N. Masaif

Experimental and analytical of defect structures in nonstoichiometric lithium tantalate and lithium niobate.

Phys. Statu Solidi (b), 240 (2003) 640.

 

- N. Masaif, S. El hamd, S. Jebbari, A. Jennane, F. Bennani

Study of the defect structures effects on electrical conductivity in nonstoichiometric Lithium Tantalate

Chinese J hysics, 42 No. 5 (2004) 1-12

S. Jebbari, S. El Hamd, F. Bennani, A. Jennane, M. Hafid, N. Masaif

Analytical and experimental study of electrical conductivity in the lithium tantalate nonstoichiometric structure

Moroccan J. Cond. and Matter MJCM, 5 N°2 (2004)

 

- A. Jennane, J. Bernardini, G. Moya

Defect recovery studied by positron lifetime measurements in quenched and electron irradiated dinickel silicide.

Phys. Chem. News, soumis 2004.

 

- A. Jennane, O. Sassi, J. Aride, J. Bernardini, G. Moya

Point defects characterisation in Ni2Si intermetallic compounds

Phil. Mag. A, soumis 2004.

 

 

2/- Liste des communications :

- A. Benyoussef, A. Jennane, L. Laanait, N. Masaif

Some exact results of the partially symmetric q state models.

West Mediterranean Workshop in Theoretical Physics, Fac. Sc., Rabat, (1997).

 

- A. Benyoussef, A. Jennane, L. Laanait, N. Masaif

Three-dimensional Potts model on Sierpinski Carpets: Exact results.

6ème Rencontre Nationale de Physique Statistique, Oujda, (1999).

 

- L. Azrar, E. H. Boutyour

Non-linear response of forced vibrations pf plates by an asymptotic-numerical method.

Proc. 4th Euromech, Metz (France), (2000).

 

- A. Bennis et al.

Symétrie moléculaire et transitions de phase dans les cristaux plastiques.

7ème Journées Maghrébines des Sciences des Matériaux, Kénitra, (2000).

 

- E. H. Boutyour et al.

Flambage et postflombage des structures élastiques en grandes rotations par une méthode asymptotique numérique.

5ème Congrès de Mécanique, Meknès, (2001).

 

- N. Masaif, S. Ndjakomo Essiane, M. Hafid, A. Jennane

A new study of the order-disorder transition in A(B'B")O3

7ème Rencontre de la Physique Statistique et de la Matière Condensée RPSMC, Meknès, (2001).

 

- S. Jebbari et al. (A. Jennane, N. Masaif)

Comparative study of defect structures in nonstoichiometric compounds: lithium tantalate and lithium niobate.

MACOMS, Rencontre Thématique "Systèmes magnétiques et supraconducteurs et Matériaux diélectriques", Rabat (ENS), (2002).

 

- S. Jebbari et al. (A. Jennane, N. Masaif)

New study of defect structures in nonstoichiometric lithium tantalate.

MACOMS, idem, Rabat (ENS), (2002).

 

 

 

- A. Jennane et al.

Magnetic susceptibility study in quenched Ni2Si intermetallic compound.

MACOMS, idem, Rabat (ENS), (2002).

 

- S. Jebbari et al. (A. Jennane, N. Masaif)

Vacancy defects models in LiTaO3 : determination of curie temperature vs composition.

2ème Congrès International de Physique des Interactions Rayonnement – Matière PIRM II, F.S.T.S, Settat/Marrakech, (2003).

 

- A. Jennane, J. Bernardini, G. Moya

Defect recovery studied by  positron lifetime measurements in quenched and electron irradiated dinickel silicide.

2ème Congrès International de Physique des Interactions Rayonnement – Matière PIRM II, F.S.T.S, Settat/Marrakech (2003).

 

- N. Masaif, S. El hamd, S. Jebbari, A. Jennane, F. Bennani, M. Hafid

Study of the defect structures effects on electrical conductivity in nonstoichiometric lithium tantalate.

MACOMS, Rencontre Thématique : Systèmes Dynamiques et Systèmes Complexes, F.S., Casablanca BenM'sik (2003).

 

N. Masaif, S. Jebbari, F. Bennani, A. Jennane

New vacancy models of doped Lithium Tantalate and Lithium Niobate

8th International Conference on Condensed Matter and Statistical Physics, 8th ICCMSP, Marrakech, (2004)

 

VII/- Organisation de manifestations scientifiques  :

 

-          Participation à l’organisation du 2ème Congrès International de

"Physique des Interactions Rayonnement – Matière", 19-21 février 2003, F.S.T, Settat

-          Organisation de la 1ère Journée Nationale de Physique sur

"Les Micelles, les Micro-émulsions et les Tensioactifs", 11 mars 1999, F.S.T, Settat,

Edition du « Proceedings Communications Orales & Affiches » avec le soutien du Rectorat de l’Université Hassan 1er, édition 2000.